Femina Logo

Les Suisses consomment, en moyenne, 1 kg de pruneaux par an. La tarte aux pruneaux du Jeûne fédéral, que nous célébrerons dimanche prochain, est un véritable plat national. Variations autour de ce fruit et rencontre avec Eva Schöni, pionnière du bio.

Le fellenberg

Il est considéré comme le roi des pruneaux dans notre pays. De forme allongée et d’un violet foncé soutenu, il présente une chair ferme. Son goût est très sucré.

La mirabelle

Petite prune très sucrée de couleur jaune or avec, souvent, des petites taches rouges. Très sucrée et douce.

La berudje

Petite prune rustique très sucrée, cultivée dans les cantons de Fribourg et Neuchâtel.

La reine-claude

Elle doit son nom à Claude de France, épouse de François Ier, surnommée la bonne reine. Verte et de forme ronde. Son goût est très fin et très sucré.

Les choisir

Se laisser guider par le parfum. Opter pour des fruits exempts de taches et de rides. Au marché, ne pas hésiter à ouvrir la prune. Si son noyau se détache facilement, elle est à point.

Les conserver

Une prune à maturité se conserve une petite semaine au frigo. Si le fruit n’est pas très mûr, le stocker à température ambiante. On peut également congeler les prunes. Les couper en deux. Les surgeler d’abord à plat sur une plaque, avant de les mettre en sachets.

Valeur nutritive

On connaît l’effet laxatif des pruneaux secs. Les prunes fraîches ont l’avantage d’être pauvres en calories (55 kcal les 100 g). Elles sont riches en magnésium et en phosphore, et présentent une teneur élevée en fibres. Ce fruit est aussi une bonne source de vitamine B et C, de fer et de potassium.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.