Femina Logo

En capsule, en paquet, ou en terrasse, le café s’est imposé ces dernières années comme l’une des boissons les plus tendances, loin de son rôle de débarbouilleur pour matin difficile qu’on lui attribuait souvent dans le passé. Pourtant, présence de caféine oblige, difficile de consommer ce breuvage sans aucune modération.

Alors, où est la limite? A partir de combien de gorgées, de tasses, de thermos met-on sa santé en jeu? Jusqu’ici, les nombreuses études sur le sujet étaient arrivées à des constats parfois contradictoires, mais l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) vient pour la première fois d’énoncer des recommandations officielles: 400 milligrammes de caféine par jour maximum pour un adulte, soit environ quatre expressos. Pour les femmes enceintes cependant, ce chiffre doit être divisé par deux. A en croire l’EFSA, qui a recoupé les données de 39 études dans 22 pays du Vieux continent, respecter ces limites fait éviter au consommateur tout risque pour sa santé.

Mais l’organisme n’entre pas en matière sur les éventuels bienfaits du café, souvent soulignés par les travaux scientifiques. Il apparaît ainsi qu’en boire de façon modérée (pas plus de trois tasses quotidiennes) réduit les risques d’insuffisance cardiovasculaire et d’AVC, et fait baisser la probabilité de souffrir des maladies de Parkinson et d'Alzheimer.

Nicolas vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.