Femina Logo

1. Avoir une bonne literie

Les adolescents doivent se reposer sur un lit d'une grande dimension, de 100x200 minimum. Le matériel ne doit pas avoir plus de 8 à 10 ans. Il doit être aussi muni d'un sommier et être adapté à la taille, au poids et aux envies du dormeur.

2. Eteindre les appareils électroniques en veille

Il faut éviter la lumière artificielle pour faciliter l'endormissement. L'Association pour la Literie recommande aussi de mettre le téléphone portable en mode silencieux et de baisser la température de la chambre entre 16°C et 18°C.

3. La fin des appareils électroniques dans la chambre à partir d'une certaine heure

Les adolescents qui disposent d'un smartphone, d'un ordinateur ou d'une télévision dorment en moyenne 30 à 45 minutes de moins que ceux qui n'en ont pas. En fait, l'exposition aux écrans avant le coucher empêche de ressentir les signes de fatigue et retarde l'endormissement.

4. Pas de sport, de jeux vidéo ni de repas trop copieux avant le coucher

Les adolescents qui lisent avant de s'endormir gagnent en moyenne 24 minutes de sommeil par nuit. Il est recommandé de ne pas faire d'activités trop stimulantes, comme le sport et d'éviter les excitants comme le Coca ou les repas trop copieux.

5. Privilégier le dialogue pour que le sommeil ne soit pas une contrainte

«À une période de la vie où la personnalité se construit et où les jeunes ont tendance à s'opposer à leurs parents, les soumettre à des obligations ou des interdictions trop strictes peuvent les mener à considérer le sommeil comme une contrainte», souligne l'organisme.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.