Femina Logo

1. Des fruits et légumes pour la détox

Et si on commençait une cure de détox? Rien de plus simple avec le panier de saison. Au programme, du radis, dont le soufre active la digestion, mais aussi de l’avocat. Ses acides gras insaturés (14% du poids total) feront du bien du côté du système cardiovasculaire, et sa vitamine E a des propriétés antioxydantes. Au dessert, on accueille la fraise, pas si sucrée qu’on le croit, riche en vitamine C… et surtout débordante de parfum.

2. Des couleurs pour le peps

Les paysages gris de l’hiver ont beau être poétiques, le besoin d’une grande bouffée de couleurs se fait sentir au moment de se découvrir d’un fil. Pas étonnant, puisque les teintes de l’arc-en-ciel ont des effets sur l’esprit. Depuis les travaux de deux chercheurs de l’Université du Mississippi, on sait qu’un grand ciel bleu a des propriétés relaxantes, diminuant la pression artérielle et le rythme de la respiration. Idem avec le rose floral et le vert végétal. Quant au jaune et au rouge, ils rendraient heureux et augmenteraient la vitalité et la créativité.

3. Des fleurs pour l’humeur

Jonquilles, magnolias, lilas, roses… La profusion de corolles est un bonheur pour les sens. Mais pas seulement, car elle a aussi la faculté d’œuvrer à notre équilibre psychique. Selon une étude réalisée par des scientifiques des universités du New Jersey et de Philadelphie, aux Etats-Unis, les fleurs sont une source d’émotion immédiate et durable, agissant positivement sur l’humeur. N’hésitons pas à multiplier les pétales à travers bouquets et jardins. Un véritable acte de philanthropie…

4. Des stimuli pour l’action

Si le 1er janvier voit éclore les bonnes résolutions pour mettre son corps sur le droit chemin, c’est au printemps que la volonté de les appliquer est la plus forte, nous enseigne un sondage mené par l’International Health, Racquet and Sportsclub Association (IHRSA). L’enquête ne nie pas la hausse notable des inscriptions dans les salles de sport durant les jours suivant la Saint-Sylvestre, mais elle montre qu’il faut attendre la fin du mois de mars pour que la fréquentation s’accroisse véritablement. Et il y a fort à parier que ce boom d’énergie ne se limite pas à la seule activité physique. Bref, une renaissance.

5. Des papillons dans le ventre pour… l’amour

Votre désir est en état d’hibernation profonde, enseveli sous une triple couche de lainages? La nouvelle saison va remédier à cela…La libido des femmes serait en effet plus sensible que celle des hommes aux premières manifestations du printemps, avril et mai correspondant à une forte sécrétion de libérine, l’hormone amoureuse. Envies de séduction et sensualité déferlent alors soudainement. Même si pour être totalement raccord avec ces messieurs, il faudra attendre un peu, ces derniers étant davantage stimulés par la vue de la peau dénudée lors des deux mois estivaux, quand les températures sont les plus hautes..

6. Des chants d’oiseaux contre le stress

Après les grands froids, dès 5 ou 6 heures du matin, les volatiles reprennent progressivement l’envie de converser entre eux, nous gratifiant d’une jolie symphonie. Si les insomniaques auront tendance à se boucher les oreilles pour continuer à dormir, les autres profiteront des bienfaits anxiolytiques des chants d’oiseaux, comme l’ont prouvé des recherches menées à l’hôpital pour enfants Alder Hey à Liverpool. Encore plus intéressant, les gazouillis permettraient un réveil tout en douceur en stoppant naturellement la production de mélatonine, l’hormone du sommeil, jusqu’à l’heure du prochain coucher.

7. De la vitamine D pour la santé

Exposée aux ultraviolets du soleil, la peau déclenche naturellement la synthèse de vitamine D dans le corps, hormone nécessaire à notre organisme. Deux chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université McGill, à Montréal, ont démontré que cette vitamine contribuait à réduire le risque de développer certains types de cancers. Mais inutile de bronzer des heures en espérant faire le plein: évoluer à l’extérieur pendant les journées ensoleillées, voire se reposer à l’ombre d’un parasol ou d’un arbre, suffit. Et bien sûr, l’impasse sur la crème solaire annulerait les bénéfices escomptés…

8. De la lumière pour le moral

Nous ayant enlevé 20 à 25% de ciel dégagé par rapport aux autres années, l’hiver 2013 nous a parfois donné l’impression de vivre dans une grotte… Par chance, l’heure d’été redonne de l’éclat aux soirées, retardant le crépuscule. On peut certes s’agacer des désagréments passagers générés par ce décalage horaire arbitraire – sensation de fatigue, insomnie –mais pour le moral le gain est indéniable. A la clé: un affolement de la production de la sérotonine, hormone de la bonne humeur, libérée grâce à l’ensoleillement. Ouf!

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.