Femina Logo

santé

Bébé secoué: un test sanguin pour détecter une hémorragie cérébrale

Syndrome Bebe Secoue

Le plus souvent, c'est le père qui est l'auteur du choc (50% des cas), la mère (30%), ou la nounou (20%).

© PeopleImages/istockphoto.com

Ce prélèvement sanguin permet d'identifier une hémorragie intracrânienne aiguë «provoquée par un traumatisme crânien non accidentel», indique une étude américaine publiée dans JAMA Pediatrics.

Dans 30% des cas, les médecins passent à côté du diagnostic faute d'informations précises délivrées par les familles ou les personnes en charge des jeunes enfants ou de symptômes évocateurs comme des vomissements, de la somnolence, difficulté à se réveiller ou manque d'interactions avec l'entourage.

Plus l'enfant est traité rapidement, moins il aura de risque de souffrir de graves séquelles ou, plus tard, de difficultés dans son quotidien notamment sur l'apprentissage.

De meilleurs résultats

Le test, conçu pour les très jeunes enfants, utilise une infime quantité de sang. Sa formule repose sur la combinaison de trois biomarqueurs et mesure le niveau d'hémoglobine, la protéine qui porte l'oxygène dans le sang.

Evalué auprès de 599 enfants, le test «BIBIS» («Biomarkers for Infant Brain Injury Score») s'est révélé fiable à 90% tandis que le diagnostic clinique seul détecte environ 70% des cas d'hémorragies intracrâniennes aiguës, selon l'étude.

Cette prise de sang pourrait devenir un outil complémentaire précieux pour affiner le diagnostic clinique et, en cas de symptômes flous, de déclencher un scanner cérébral pour localiser l'hémorragie.

Chaque année en France, on estime à environ 150 à 200 cas de bébés secoués. Ils ont en moyenne 4 mois et demi, et sont dans 68% des cas des garçons. Le plus souvent, c'est le père qui est l'auteur du choc (50% des cas), la mère (30%) ou la nounou (20%).


A lire aussi:
«Lulu et Nenette», un opticien dédié aux enfants, a ouvert à Genève
Quand l’accouchement ne se passe pas comme prévu
Cancer chez l’enfant: les avancées pour les diagnostiquer

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.