Femina Logo

Se prémunir du VIH sans utiliser de préservatif? Ce rêve pourrait devenir prochainement réalité. Des chercheurs américains ont annoncé cette semaine qu’ils s’apprêtaient à tester sur la femme un anneau vaginal diffusant à la fois un contraceptif et un antirétroviral. Ce dispositif offrirait une triple protection: contre les grossesses non-désirées, contre le virus du sida et contre le virus de l’herpès.

Selon la revue scientifique Plos one et le site du Figaro qui relaient l’information, cet anneau en plastique élaboré par l’université Northwestern, près de Chicago, libérerait quotidiennement en moyenne 21 microgrammes de lévonorgestel, un contraceptif, et 7,5 milligrammes de ténofovir, un antirétroviral habituellement pris sous forme de comprimé. Et ce, durant 90 jours d’affilée.

Un autre anneau, contenant uniquement une protection contre le VIH, est testé depuis 2012 dans l’est et le sud de l’Afrique, zones les plus touchées dans le monde par le sida. Dans ces deux essais, c’est un autre antirétroviral qui est diffusé dans l’organisme: la dapivirine, qui empêche la réplication du virus du sida. Mais ce modèle a une durée de vie plus courte que celui testé prochainement par l’université Northwestern, puisqu’il doit être remplacé tous les 30 jours. Les résultats des deux études consacrées à cet anneau devraient être rendus publics en 2015 ou 2016.

Pour l’heure, le préservatif, masculin ou féminin, reste donc la seule protection complète contre les infections sexuellement transmissibles, rappelle le «Figaro».

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.