Femina Logo

Une étude de l'Université de Missouri-Columbia avance que les jeunes obèses ont besoin d'un apport quotidien d'au moins 4000 UI (Unité Internationale) de cette vitamine - sept fois plus que les recommandations actuelles (600 UI) de l'Institut de médecine américain.

"Si les adolescents obèses ne consommaient que les 600 UI recommandés, ils seraient en danger", a expliqué l'auteur de l'étude Catherine Peterson, dans un communiqué. "Il faut 4000 UI pour suffisamment augmenter leur taux de vitamine D... Cela signifie que les médecins doivent évaluer avec attention le taux de vitamine D de leurs patients obèses ou en surpoids."

Cette catégorie de la population a tendance à stocker la vitamine D dans ses réserves graisseuses, empêchant celle-ci de passer dans le sang et d'être utilisée par le corps.

Pour mener à bien l'étude, les chercheurs ont donné à un groupe d'adolescents en surpoids des compléments de vitamine D3 (de 4.000 UI/jour pendant six mois), et à un autre un placebo. Ils sont arrivés à la conclusion que même si le seuil maximum recommandé était largement dépassé, ce traitement était sûr et améliorait la santé des jeunes.

La vitamine D permet au corps d'absorber le calcium et est essentielle à la santé osseuse. Les consommateurs peuvent aussi se tourner vers la grande distribution pour leurs apports en vitamine D, celle-ci propose depuis plusieurs années des produits enrichis, allant du lait aux jus.

Une étude, publiée il y a quelques mois dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, montrait qu'un certain type de pain pouvait aussi répondre aux besoins en vitamine D d'une population américaine en carence constante.

Le pain contenant de la levure enrichie en vitamine D2 comporterait autant de bienfaits que la vitamine D3 que l'on trouve naturellement en s'exposant aux rayons solaires mais aussi dans certains poissons en boîte (saumon, sardines) et dans le fromage, selon les sci

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E28: Comment digérer les bouleversements actuels

Dans un format réinventé pour respecter les mesures de sécurité, on vous parle des façons d'accepter et de s'adapter à la nouvelle réalité que nous impose le Coronavirus. Comme un petit «pep talk» motivant, nous vous relayons les conseils rassurants d'un expert, pour rester indulgents envers soi-même, en cette période bien particulière. 

Dans vos écouteurs

E27: Comment alcaliniser notre organisme pour booster notre forme

Certains aliments peuvent-ils vraiment rendre notre corps plus acide, et détériorer ainsi notre santé? Faut-il donc manger davantage d'aliments qui, au contraire, basifient notre organisme? Dans cet épisode dédié à l'alimentation, un micro-nutritionniste démêle le vrai du faux en ce qui concerne le régime alcalin et offre plusieurs pistes pour une alimentation optimale. (Spoiler: non, cela ne signifie pas qu'il va falloir bannir le chocolat!)

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina