Femina Logo

Gorgées de qualités, certaines plantes médicinales se révèlent indispensables pour soulager des maux du quotidien. Lesquelles? Dans quelles circonstances s’en servir et comment bénéficier de leurs bienfaits? Eclairage de Monica Delastre, naturopathe et présidente de l’Association suisse des praticiens de thérapies naturelles (APTN), qui dresse un portrait des six simples les plus «inoffensivement» actives, disponibles en pharmacie et droguerie. Et rappelle quelques principes essentiels…

Les règles de base

1. L’utilisation de plantes à des fins thérapeutiques n’est pas anodine. Il faut donc impérativement consulter un professionnel si vous prenez des médicaments (en raison des interactions possibles) ou si vous souffrez d’autre chose que d’un petit bobo ou d’une indisposition courante.

2. L’ingestion des essences et huiles essentielles (HE) ne doit se faire que sur avis médical ou conseil de spécialiste.

3. Les HE sont généralement déconseillées aux femmes enceintes ou qui allaitent, de même qu’aux enfants de moins de 7 ans – sauf exception.

4. Mélangées à une base neutre (huile d’amande douce, par exemple), les HE s’appliquent essentiellement sur les poignets, les plis des genoux et des coudes, le dos, le torse, la plante des pieds ou la paume des mains.

La camomille noble (ou romaine) «Chamaemelum nobile»

Ses vertus: Elle est calmante, apaisante et sédative tout en possédant des propriétés antidouleurs et anti-inflammatoires. Parallèlement, la camomille noble facilite la digestion, se montre efficace contre les parasitoses intestinales et soulage en cas d’irritation cutanée. Son action antispasmodique est meilleure si l’origine du mal est nerveux.

Son utilisation: En HE: déposez quelques gouttes sur la zone douloureuse et massez et, pour favoriser le sommeil, appliquez 2-3 gouttes sur les narines; en infusion pour faciliter la digestion; en granules homéopathiques.

A savoir: Très bien tolérée par les peaux les plus sensibles, elle convient aux enfants en bas âge. Les personnes allergiques aux fleurs de camomille ou aux «Asteraceae» devraient effectuer un test à titre préventif.

Le bois de rose «Aniba rosaeodora Ducke»

Ses vertus: Antibactérien, anti-infectieux, spasmolytique, calmant, antifongique et cicatrisant, le bois de rose, doux et non agressif, est aussi conseillé en cas de dermatoses ou d’infections ORL. En outre, il favorise le sommeil.

Son utilisation: En HE et toujours en emploi externe!

A savoir: Cette plante rare agit aussi sur les rides: il suffit d’incorporer une goutte d’HE à sa crème de jour!

L’hélichryse italienne (ou immortelle) «Helichrysum italicum»

Ses vertus: L’immortelle a des propriétés anti-inflammatoires, antidouleurs, antiphlébitiques, antispasmodiques et cicatrisantes. HE d’urgence, elle est en outre un antihématome extraordinaire.

Son utilisation: En HE, en usage externe. Sur un hématome à venir ou récent, on applique ainsi 2-3 gouttes. En olfaction, en diffusion ou dans le bain (il faut alors mélanger l’huile essentielle à une base neutre!), l’hélichryse est excellente en cas d’agitation, d’angoisse ou d’anxiété.

A savoir: Son utilisation doit être de courte durée.

La lavande aspic «Lavendula Spica»

Ses vertus: Elle a une action antitoxique, antiparasitaire et calmante, et soulage en cas d’eczéma, d’acné, de brûlures légères, de mycose des pieds, de zona ou de piqûres d’insectes. De plus, elle cicatrise et assainit les plaies ou les ulcères, et apaise les troubles digestifs dus à la nervosité ainsi que les douleurs articulaires (comme les entorses, contusions et rhumatismes). Son action est aussi bénéfique au niveau ORL.

Comment l’utiliser: En HE, sur une piqûre d’insecte. En massage (2 à 4 gouttes par 60 ml de base neutre) pour soulager les douleurs musculaires. 3 à 5 gouttes sur l’oreiller favorisent la détente. L’inhalation est efficace en cas de rhume, de même qu’un massage du thorax, du dos et de la plante des pieds avec un mélange de quelques gouttes d’HE et d’huile végétale.

A savoir: Extrêmement polyvalente, la lavande aspic contient du camphre.

Le thym vulgaire à thujanol (Thymus vulgaris thujanoliferum)

Ses vertus: Antibactérien, antiviral, antifongique, le thym est recommandé contre les affections bucco-dentaires, les aphtes, les gingivites, mais aussi en cas d’infections cutanées, d’herpès, de mycoses ou lors de troubles ORL et d’infections des sphères gynécologique et urinaire.

Comment l’utiliser: En HE: en bain de bouche ou directement avec un coton-tige sur un aphte. En tisane.

A savoir: Polyvalente et douce, cette plante convient généralement bien à tout le monde.

Le basilic exotique (Ocimum basilicum)

Ses vertus: Il est antiviral et se montre très efficace comme antispasmodique (il calme les spasmes et les crampes de toutes sortes). On le choisira aussi pour améliorer une fatigue nerveuse, une insomnie légère ou un surmenage intellectuel.

Comment l’utiliser: En HE, massage des zones endolories.

A savoir: En externe, l’huile essentielle est à diluer avec au moins 50% d’huile végétale. En interne, pas d’utilisation continue ni prolongée. Et pour les enfants, on préférera l’HE d’estragon.

Des livres utiles

«Ma bible de la phytothérapie», sortie en 2014, cette «Bible» écrite par Sophie Lacoste est une mine d’informations sur les plantes, leurs spécificités et les meilleures manières de les utiliser ainsi que sur les préparations à faire soi-même ou à acheter. Ed. Quotidien malin, 647 p., dès 36 fr. 60.

«100 questions sur la phytothérapie», comment soigner un rhume? Que faire pour avoir une belle peau? Petit précis composé de 100 chapitres clairs et concis, ce guide de la bonne plante pour le bon effet élaboré par le Dr Eric Lorrain, président de l’Institut européen des substances végétales, met la phytothérapie à portée de tout le monde. Ed. La Boétie, 221 p. dès 20 fr. 70.

«La phytothérapie – Se soigner par les plantes médicinales», persuadé qu’il existe une symbiose entre «l’homme et la plante qui vivent dans une même zone (…), comme si la nature avait l’intelligence de faire pousser ce dont on a besoin», Yves Vanopdenboch consacre son passionnant vade-mecum à 50 plantes de nos régions. Ed. Amirys, 220 p. dès 39 fr. 80.

Trois façons de bien bénéficier des vertus des plantes

1. Les tisanes

L’infusion: Versez de l’eau bouillante sur les plantes fractionnées, laissez infuser (temps variable) puis filtrez.

La décoction: Faites bouillir de l’eau, plongez-y le bois, les racines ou les tiges hachés, prolongez l’ébullition env. 15 minutes. Retirez du feu, laissez infuser et passez.

2. L’inhalation

Remplir un bol d’eau bouillante, ajoutez 2-3 gouttes de l’HE préconisée, laissez refroidir quelques instants afin de ne pas vous brûler le visage puis, la tête au-dessus du récipient et recouverte d’un linge, inspirez pendant env. 15 minutes.

3. L’olfaction

Déposez 2 ou 3 gouttes d’HE sur un mouchoir, placez le mouchoir devant le nez et inspirez. L’opération peut être répétée plusieurs fois par jour. Toutefois, il faut éviter le contact avec la peau et la muqueuse nasale, afin d’éviter tout risque d’irritation.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.