Femina Logo

Risque L’âge est déterminant. A 40 ans, le risque de développer la maladie au cours des 10 années suivantes concerne 1 personne sur 500. A 70 ans, il concerne 1 femme sur 48 et 1 homme sur 30.

Prévention Différentes recommandations suggèrent qu’il serait possible de prévenir ce cancer, grâce à une alimentation riche en fibres et pauvre en viande, la prise de vitamines et d’antioxydants, voire de médicaments (anti-inflammatoires, statines), ou de traitements hormonaux.

Evaluation Selon l’institut allemand IQWIG, ces conseils ne sont pas prouvés scientifiquement. Le bénéfice d’une alimentation riche en fibres n’est pas établi, pas plus que celui des anti-inflammatoires, des statines ou des préparations vitaminées. Pour les effets du calcium et du sélénium, les études sont encore en cours. Enfin, les traitements hormonaux réduisent bien le risque de cancers colorectaux, mais ils augmentent celui de souffrir de formes très agressives de la maladie.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.