Femina Logo

L'étude menée par la New University of London a montré que les citadins qui allaient au travail en vélo acccumulaient 2,3 fois plus de résidus de noir de carbone dans leurs poumons que les piétons.

Le noir de carbone est présent dans les gaz d'échappement, il découle de la combustion des carburants fossiles. "Les piétons respirent ces minuscules particules de suie, mais les cyclistes en inhalent encore plus car ils sont plus proches des émanations et respirent plus profondément", rapporte le site spécialisé MyHealthDailyNews à propos de l'étude, le 27 septembre.

"Cela peut provenir d'un certain nombre de facteurs, y compris le fait que les cyclistes respirent plus profondément et plus rapidement que les piétons. De plus, la proximité des émanations de CO2 pourrait accroître le nombre de particules aériennes pénétrant dans les poumons," selon le chercheur en charge de l'étude, Chinedu Nwokoro, dans un communiqué.

Mais plutôt que d'abandonner votre vélo pour de bon, le professeur Nwokoro conseille aux cyclistes de choisir des itinéraires avec moins de circulation pour minimiser leur exposition aux polluants.

Des recherches précédentes ont montré que le noir de carbone pouvait être lié à de nombreux troubles médicaux, comme une capacité pulmonaire réduite et des risques plus élevés de maladies respiratoires et de crises cardiaques, selon MyHealthDailyNews.

L'étude a été présentée au congrès annuel de la European Respiratory Society à Amsterdam, le 23 septembre 2011.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.