Femina Logo

Des chercheurs de la Mayo Clinic dans le Minnesota ont suivi les habitudes alimentaires et les cycles de sommeil de 17 jeunes hommes et femmes en bonne santé pendant huit jours et nuits. La moitié des participants avaient le droit de terminer leurs nuits, tandis que les membres de l'autre groupe étaient réveillés prématurément après avoir complété les deux-tiers de leurs cycles.

Les personnes du groupe qui dormait une heure et vingt minutes de moins que l'autre consommaient 549 calories supplémentaires par jour. "Le manque de sommeil est un problème en plein essor, avec 28% des adultes qui indiquent dormir six heures ou moins par nuit", explique l'un des auteurs de l'étude, Andrew D. Calvin, dans un communiqué.

Les auteurs admettent que le nombre de personnes qu'ils ont étudiées est restreint, mais leurs travaux s'appuient sur des études antérieures qui avaient établi un lien entre manque de sommeil et divers problèmes de santé allant des maladies cardio-vasculaires au diabète, en passant par l'obésité.

Une autre étude publiée cette année dans la revue The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, par exempe, est parvenue à la conclusion qu'une mauvaise nuit de sommeil pouvait activer la zone du cerveau qui régule l'appétit, augmentant ainsi la sensation de faim.

En 2010, dans le cadre d'une étude qui a fait l'objet d'un article dans la revue Sleep, des chercheurs américains ont déterminé le nombre idéal d'heures de sommeil pour éviter les maladies cardio-vasculaires: 7.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E25: Vieillir en aimant son corps

Comment accepter les signes du temps qui ancrent sur notre peau chacun de nos rires, chacune de nos peines et les grands bouleversements de notre vie? Dans cet épisode, une psychologue nous aide à faire preuve de bienveillance envers nous-mêmes et à comprendre les changements qui accompagnent le passage des années. Pour s'accepter et s'aimer tels que nous sommes!

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina