Femina Logo

On dit qu’il y a des «gens à chiens» et des «gens à chats», mais tant que l’on est pas phobique, pourquoi ne pas reconsidérer les choses, sachant que les félins peuvent faire office de thérapeutes?

Oui, ces petites boules de poils aussi indépendantes que câlines savent être des alliés de notre santé. Karl Lagerfeld l'a bien compris, lui qui vénère sa «Choupette»:

Le ronronnement

Tout d’abord, pourquoi le chat ronronne-t-il? C’est simple: le félin fait son petit bruit quand il se sent en sécurité, dès lors qu'il est heureux ou à l’inverse, lorsqu’il souffre. On ne connaît pas avec certitude le mécanisme du ronronnement chez le chat, mais les vibrations qu’il émet le rassureraient et aideraient ainsi à diminuer la sensation de douleur.

Dans un article du site «Psychologies», le vétérinaire français Jean-Yves Gachet – qui serait le premier à avoir parlé de «ronronthérapie» - cite une étude menée par l’association «Animal Voice». Cette dernière a mis en relief la capacité bien plus rapide du chat par rapport au chien à se remettre d’une fracture: le ronronnement de nos amis à petits coussinets y serait pour quelque chose.


A lire aussi:
Une navigatrice et son chat parcourent les océans
Hydrothérapie ou la santé intestinale par l'eau
Je ne pourrais pas vivre sans mes chats


Les chats et nous

Plusieurs vétérinaires ont affirmé que nos récepteurs cutanés seraient sensibles aux vibrations des ronronnements. Une fois ces «ronrons» perçus, le corps sécréterait des endorphines, d’où un sentiment de calme et de bonheur certain.

En dehors de cela, la basse fréquence de ces vibrations nous mènerait aussi à diminuer celle de notre rythme cardiaque, nous amenant à un état proche de l’endormissement, car tout l’organisme se détend.

Souvenons-nous également, comme dit plus haut en rapport aux fractures, que les mêmes fréquences que celles du son félin sont utilisées en kinésithérapie, orthopédie etc. pour accélérer la cicatrisation osseuse et musculaire.

Et les caresses?

On a tous entendu parler de ces «bars à chats» venus de Tokyo où l’on peut boire un café, voire même manger, entouré de toutes ces petites créatures aux poils doux. L’idée? Avoir l’occasion de caresser des chats, tout simplement. Le contact avec l’animal est synonyme de tendresse, de douceur, et chasse bien vite les idées noires!

Pour ceux qui n’aiment pas les chats, point de ronrons malheureusement, mais de nombreux animaux sont de toute manière reconnus pour être de très bons soutiens émotionnels.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.