Femina Logo

santé

La consommation excessive d'alcool peut nuire au système immunitaire

Pour évaluer la façon dont l'alcool affecte la résistance de l'organisme aux infections, Gyongyi Szabo et ses collègues de l'University of Massachussets Medical School in Worcester ont exposé des globules blancs, qui luttent contre les infections, à des éléments chimiques imitant les virus et les bactéries. "La moitié des globules blancs avaient trempé dans l'alcool qu'on peut accumuler dans le sang après avoir bu quatre ou cinq boissons alcoolisées par jour pendant une semaine", commente le magazine britannique New Scientist à propos de l'étude.

La découverte révèle que l'alcool nuit au système de défense des globules blancs. Les chercheurs notent que la consommation excessive d'alcool peut affaiblir les défenses immunitaires face à de nombreux virus dangereux, comme l'hépatite C et le VIH. Gyongyi Szabo, qui compte par la suite étudier les effets de l'alcool sur les vaccins anti-grippe, insiste sur le fait que les grands consommateurs d'alcool risquent la détérioration de leur système immunitaire.

Des chercheurs de l'Université de Santiago de Compostelle en Espagne ont découvert cette année que les étudiants qui buvaient beaucoup -- plus de cinq boissons pour les hommes et quatre pour les femmes en une fois -- avaient de moins bonnes notes aux tests d'aptitude verbale que les étudiants qui ne buvaient pas de façon excessive.

On sait depuis longtemps que l'abus d'alcool est un facteur de détérioration du foie, mais il peut aussi conduire à des maladies cardiaques, d'après une étude menée sur une période de dix ans en Irlande et en France, publiée l'année dernière dans la revue British Medical Journal.

La quantité d'alcool à ne pas dépasser pour ne courir aucun risque, d'après la NIAAA (National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism) est de deux verres par jour pour les hommes et un pour les femmes.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.