Femina Logo

santé

La protection contre les aliments radioactifs est insuffisante

"Les valeurs limites actuellement en vigueur dans l'Union européenne et au Japon sont scandaleusement élevées et exposent inutilement les populations à des risques considérables pour la santé", a estimé Thilo Bode, secrétaire général de Foodwatch, un lobby de 20 000 adhérents impliqué dans la défense des droits des consommateurs.

Selon le rapport de Foodwatch, rédigé en partenariat avec l'Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW), toute exposition à une forme de rayonnement représente un danger de santé publique, notamment pour les nourrissons. "D'un point de vue médical, les normes de radioprotection européennes sont injustifiables", a estimé Winfrid Eisenberg, pédiatre et membre de l'IPPNW.

Les auteurs du rapport estiment que certaines denrées en provenance du Japon sont très chargées en isotopes radioactifs en raison de la catastrophe de Fukushima en mars dernier. Or, les normes en vigueur en Union européenne, moins restrictives que celles de l'Allemagne, permettent l'achat et l'importation d'aliments contaminés par des ondes radioactives, affirment ces deux associations. "En Europe de l'Ouest, le taux d'exposition après Tchernobyle était modéré, et pourtant on a vu en Bavière une augmentation significative des maladies à la naissance", a assuré Sebastian Pflugbeil, président de l'IPPNW

Le rapport estime notamment que les normes européennes actuelles pourraient être à l'origine d'une hausse de 150 000 cancers mortels par an en Allemagne, si tout le monde consommait des denrées contaminées. Mais Foodwatch et l'IPPNW reconnaissent ne pas pouvoir prouver que des denrées contaminées seraient vendues sur le marché européen.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.