Femina Logo

santé

La sieste peut contribuer à traiter l'hypertension

La sieste peut contribuer à traiter l'hypertension
© DR

«Si William Blake affirmait qu'il valait mieux penser le matin, agir à midi, manger le soir et dormir la nuit, la sieste en milieu de journée semble apporter de nombreux bienfaits», déclare le Dr Manolis Kallistratos de l'hôpital général d'Athènes, en faisant référence au célèbre poète britannique. Son équipe s'est penchée sur le cas de 386 hypertendus âgés d'une soixantaine d'années, 200 hommes et 186 femmes.

Pour l’ensemble des patients, les chercheurs ont consigné les habitudes de sieste, la durée du sommeil, le mode de vie, la pression artérielle au cabinet, la pression artérielle ambulatoire (systolique et diastolique), l’IMC, la vitesse de l’onde de pouls et le résultat de l’échographie cardiaque complète. L’âge, le sexe, l’IMC, le tabagisme, la consommation de sel et d’alcool, l’exercice physique et la consommation de café ont été pris en compte.

Les chercheurs ont constaté, outre la baisse de la pression systolique, que les patients hypertendus faisant la sieste voyaient la vitesse de leur onde de pouls abaissée de 11% et le diamètre de leur oreillette gauche en moyenne réduit de 5%. Le Dr Kallistratos en conclut: «Ces résultats suggèrent que la sieste en milieu de journée contribue sans doute à réduire les dégâts à long terme sur les vaisseaux et le cœur». La constatation est que les hypertendus faisant régulièrement la sieste avaient une pression artérielle systolique (PAS) ambulatoire moyenne abaissée de 6 mmHg (5%).

La différence de PAS est précisément de 4% en journée (5 mmHg) et de 6% (7 mmHg) pendant le sommeil. «Cela semble peu, mais il a été montré qu’une baisse aussi minime que 2 mmHg de la pression artérielle systolique peut réduire le risque d’évènement cardiovasculaire de 10%», explique le Dr Kallistratos. Il semblerait par ailleurs que plus la sieste est longue, plus elle est bénéfique puisqu'elle nécessite une dose moins élevée de médicaments contre l’hypertension.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.