Femina Logo

santé

L'alimentation des futures mères influencerait les gènes de l'enfant

Selon une récente étude, la santé de l'enfant commence avant sa conception, notamment par une alimentation saine de sa mère.
© DR

Publiée dans le magazine Nature Communications, l'étude souligne que l'alimentation d'une mère dans la période qui précède sa grossesse peut faire 'taire' certains gènes, ce qui peut avoir un impact sur la santé de l'enfant tout au long de sa vie.

Les chercheurs du London School of Hygiene & Tropical Medicine ont réalisé des prélèvements sanguins sur 167 femmes enceintes vivant dans une région rurale de la Gambie afin d'évaluer les concentrations de différents éléments nutritifs.

Plusieurs mois plus tard, ils ont prélevé du sang et des follicules pileux de leurs nourrissons (âgés de 2 à 8 mois).

Environ la moitié de celles-ci (84 femmes) ont conçu leur enfant en pleine saison des pluies, alors que c'était la saison sèche pour les 83 autres.

Pour les chercheurs, l'existence de deux saisons très distinctes et la dépendance de la population locale aux aliments produits dans leur région ont créé des conditions idéales pour l'étude des différences alimentaires au moment de la conception. En effet, pour toutes les femmes ayant participé à l'étude, la saison des pluies correspond à une alimentation bien plus riche en légumes et en vitamines par rapport à une période plus sèche.

Les résultats de l'expérience ont confirmé que l'alimentation des futures mères a exercé une influence sur l'expression des gènes chez leurs enfants, notamment à travers le processus de méthylation, qui agit pour "éteindre" durablement certains gènes jouant un rôle déterminant dans la différenciation des cellules et le développement embryonnaire.

Une autre étude, sur des souris cette fois-ci, a même démontré que l'alimentation d'une femelle peut changer la couleur des poils de ses portées par modification de la méthylation de l'ADN.

"Nos recherches portent à croire que le mécanisme de la méthylation peut être perturbé par des carences nutritives et que cela peut mener à des maladies", explique Andrew Prentice, coauteur de l'étude.

"Notre but ultime est de définir une alimentation optimale pour les futures mères afin de les prévenir contre des anomalies dans le processus de méthylation. La prise de l'acide folique avant la conception aide déjà à lutter contre les malformations chez les embryons. Désormais, nos recherches soulignent le besoin d'un ensemble d'éléments nutritifs, qui pourraient venir de l'alimentation ou bien des suppléments".

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.