Femina Logo

Une preuve supplémentaire vient d’être apportée par une étude danoise parue dans le British Medical Journal. Chez les femmes qui prennent des pilules de la 3e génération à base de gestodène, desogestrel et drospirénone, le risque d’accident thromboembolique est multiplié par six par rapport aux femmes ne prenant pas la pilule. Elles seraient donc deux fois plus à risque que les pilules plus anciennes.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina