Femina Logo

Risque d’AVC multiplié par 4, risque accru d’obésité, de diabète et de certains cancers, perte de masse cérébrale, plus grande émotivité, problèmes de mémoire… Le manque de sommeil, à savoir dormir moins de 6 heures par nuit, met clairement en danger l’être humain. Le pire dans cette histoire: les répercussions négatives se font déjà ressentir après une seule nuit! A court terme, on encourt une tendance à manger de plus grosses portions, à choisir des aliments dommageables pour la santé (on bannit les fruits et l’on se jette sur les viennoiseries). En deux mots: on grossit à vue d’œil.

Si le manque de sommeil persiste, on encourt des dangers bien plus graves. Après un certain temps, le risque d’accident vasculaire cérébral, par exemple, est multiplié par 4. Plusieurs études ont également pointé du doigt certains cancers, le développement de diabète ou de maladies cardiaques ainsi que la réduction du nombre de spermatozoïdes chez ces messieurs. Une situation alarmante lorsque l’on sait que plus de la moitié des Américains ne dorment pas les sept heures ou plus recommandées, indique The Huffington Post. Le site français a mis en place une infographie très explicite sur les dangers du manque de sommeil.

Une belle peau est une peau qui dort

Dormir, c’est aussi préserver la jeunesse de sa peau et rester belle. Une étude menée par l’University Hospitals Case Medical Center et Estée Lauder l’a démontré. Les signes de vieillissement de femmes dormant 7 heures ou plus ont été comparé avec ceux de personnes se reposant durant moins de 5 heures. Verdict: le second groupe faisait 4 à 5 ans de plus que le premier! «Ridules, pigmentation irrégulière, relâchement et perte de l’élasticité sont deux fois plus importants chez les mauvaises dormeuses», note elle.fr.

La nuit est essentielle au bon fonctionnement de notre métabolisme. Notre cerveau «s’autonettoie» tandis que notre peau se régénère. Durant un premier cycle de deux heures appelé catabolisme, les toxines et les autres déchets s’éliminent, lesdites cellules se purifient. On passe ensuite en mode «réparation» de l’ADN et des cellules. «Quand il y a désynchronisation parce que le sommeil est trop court ou de mauvaise qualité, le catabolisme n’a pas lieu comme il devrait, les déchets non évacués provoquent la production de radicaux libres, explique Nadine Pernodet, directrice de recherche chez Estée Lauder, à elle.fr. D’autre part, la phase de réparation n’est pas optimale. Les dommages s’accumulent.»

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.