Femina Logo

Cette étude, parue le 24 octobre 2013 dans la revue PLOS ONE, montre qu'un rapport sexuel permet à l'homme de dépenser environ 4,2 calories par minute et 3,1 calories à la femme, dans le cadre de relations hétérosexuelles entre des personnes jeunes et bien portantes.

Des chercheurs de l'université du Québec à Montréal ont fait appel à 21 couples hétérosexuels âgés de 18 à 35 ans. Pour mener cette étude, ils leur ont demandé de porter le capteur SenseWear au bras. Chaque participant a d'abord effectué un jogging de 30 minutes sur un tapis de course, avec le capteur, histoire d'avoir une référence du nombre de calories dépensées, on leur demanda ensuite de retourner chez eux et d'avoir une relation sexuelle en gardant leur capteur.

Il en ressort que les parties de jambes ne l'air durèrent 25 minutes en moyenne (certaines 10 minutes montre en main alors que d'autres atteignaient une heure), et que les hommes se dépensaient plus que les femmes. Ces messieurs brûlaient en moyenne 101 calories pendant les rapports, et les compagnes 69 calories. Côté dépense énergétique, on est loin des bienfaits de la course à pied, en effet les mêmes hommes avaient dépensé en moyenne 276 calories en une demi-heure, soit 9,2 par minute, et les femmes 213 calories, ou 7,1 par minute.

Une étude précédente apportait un éclairage bien différent car elle avançait qu'on ne dépensait en moyenne que 21 calories par relation sexuelle, et que celles-ci ne duraient en général que six minutes, mettant à mal l'idée de «sport en chambre». Ces résultats sont parus en février dernier dans le New England Journal of Medicine.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.