Femina Logo

Des chercheurs argentins ont déposé un échantillon de sperme sain à proximité d'un ordinateur portable en téléchargement. Après quatre heures, un quart des spermatozoïdes n'était plus mobiles, alors que seulement 14% des spermatozoïdes du groupe témoin, loin de l'ordinateur, s'étaient arrêtés de bouger. De plus, 9% des gamètes mâles à proximité de l'ordinateur enregistraient des lésions de leur ADN, c'est trois fois plus que pour le groupe témoin.

Les scientifiques incriminent les radiations électromagnétiques de l'internet sans fil, mais pondèrent leurs résultats en expliquant qu'ils ne sont pas définitifs et que de plus amples recherches sont nécessaires.

Au cours d'une autre étude publiée dans la même revue, des chercheurs américains avaient placé des capteurs de température sur le scrotum de 29 hommes. Après 10 à 15 minutes de travail avec leur ordinateur portable sur les genoux, la température avait augmenté à un tel niveau qu'elle était susceptible de nuire à la production de spermatozoïdes. Pour une production optimale, les testicules doivent rester frais, à un ou deux degrés en dessous de la température corporelle. L'utilisation d'un laptop peut entraîner une hausse de leur température de 2,5°C en une heure, selon l'étude.

La meilleure manière de palier à ce problème est d'utiliser un bureau, ou de se procurer un support pour ordinateur portable et de bien écarter les jambes. Mais messieurs, cela ne donnera un répit à vos testicules que de 20 minutes, avant que leur température n'augmente à un niveau néfaste à la santé de votre sperme, selon le directeur de l'étude, l'urologue Yefim Sheynkin de l'Université new-yorkaise de Stony Brook.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.