Femina Logo

santé

Le Yoga Modo, tendance forme de demain?

Une nouvelle forme de yoga, le Modo, fait fureur actuellement aux Etats-Unis et au Canada.
© DR

Jessica Robertson et Ted Grand ont eu l'idée de créer leur propre branche de yoga tout simplement après avoir décidé de changer la moquette de leur studio de Toronto (Canada) pour opter pour un revêtement en liège bio. Mais, comme le rapporte le New York Times à ce sujet, la moquette fait partie de la marque des studios Bikram, elle serait meilleure pour les articulations et moins glissante que le parquet, surtout pendant des cours dispensés à 40 degrés.

Ces deux profs de yoga ont donc fait acte de «sécession» indirectement pour créer le yoga Moksha (désormais appelé Modo) en 2004. Même si les cours sont dispensés dans une atmosphère chauffée et humide, la température n'est pas aussi élevée que pour les cours de Bikram. Cette pratique se concentre sur des enchaînements de postures fluides pouvant être modifiées.

Trois durées de cours sont proposées: 60, 75 ou 90 minutes, et la température est fixée à moins de 37 degrés pour éviter l'effet «salle de torture» du yoga Bikram, comme le rapporte le New York Times. Et autre détail qui fait la différence, les studios Modo doivent être 100% bio, du sol (en liège) au plafond, en passant par les peintures murales sans composés organiques volatils et les désinfectants naturels pour les matelas.

Le yoga Modo a particulièrement décollé dans de grandes villes comme New York, où des célébrités comme Katie Holmes et Russell Simmons s'y sont mis dans des studios du West Village de Manhattan. La marque prévoit de s'étendre à l'Upper West Side jusqu'à Brooklyn.

L'entreprise a changé de nom en octobre dernier pour passer de Moksha à Modo et ainsi éviter la confusion avec un festival de yoga du même nom et avec un groupe de Las Vegas. On dénombre actuellement 75 studios de yoga Modo aux Etats-Unis et au Canada.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.