Femina Logo

santé

Les écrans mettent-ils à mal les aptitudes sociales des enfants?

Si vous ne pratiquiez pas la communication en face à face, vous pourriez perdre d'importantes aptitudes sociales, indique une chercheuse.
© DR

Les chercheurs ont comparé deux groupes d'enfants âgés de 11 à 12 ans et sont arrivés à la conclusion qu'après avoir passé cinq jours sans écran, ils réussissaient beaucoup mieux à lire les émotions d'autrui.

Les scientifiques n'hésitent pas à tirer la sonnette d'alarme étant donné notre mode de vie actuel où les médias numériques foisonnent dans les foyers et au-delà. «De nombreuses personnes s'intéressent aux bienfaits de médias numériques en matière d'éducation, mais peu s'intéressent aux coûts», a commenté Patricia Greenfield en charge de l'étude. «Une sensibilité amoindrie aux indices émotionnels - leur faisant perdre leur capacité de compréhension des émotions d'autrui - est l'un d'eux. Le déplacement d'interactions sociales interpersonnelles vers les écrans semble réduire les aptitudes sociales.»

Pour cette étude, les chercheurs ont fait appel à 105 Californiens élèves de sixième, divisés en deux groupes. Le premier a passé cinq jours isolés des écrans dans un camp en pleine nature, pendant que l'autre menait une vie normale.

On fit passer des tests à tous les étudiants avant et après le camp, on leur demanda d'analyser 48 photos de personnes et de dire si elles exprimaient la joie, la tristesse, la colère ou la peur. Ils visionnèrent aussi des saynètes vidéo dans lesquelles des acteurs mettaient en scène de simples émotions. Juste après leur camp en pleine nature, les enfants enregistraient de bien meilleurs résultats de lecture des signes émotionnels non verbaux, affichant une moyenne de 9,41 erreurs, en progression par rapport à la moyenne de 14,02 erreurs enregistrées avant le camp.

Pendant ce temps, les jeunes qui n'étaient pas partis en retraite enregistraient moins de progrès, comme l'ont noté les chercheurs qui ont aussi souligné que les résultats étaient les mêmes pour les filles et les garçons.

«Vous ne pouvez pas apprendre à déchiffrer les indices émotionnels non verbaux à partir d'un écran de la même manière qu'à partir d'un échange en face à face», a commenté la chercheuse Yalda Uhls. Et de conclure: «Si vous ne pratiquiez pas la communication en face à face, vous pourriez perdre d'importantes aptitudes sociales».

Les jeunes participants à l'étude ont rapporté qu'ils consultaient les écrans (SMS, télévision, tablette) en 4 h 30 par jour en semaine. Cette étude est parue dans la revue Computers in Human Behavior.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.