Femina Logo

Afin de limiter le risque de transmission de ces virus, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) dévoile plusieurs gestes indispensables à adopter au quotidien.

Le lavage des mains, principal geste pour limiter la propagation

L'Inpes rappelle qu'il est important de se laver les mains plusieurs fois par jour pour réduire le risque de transmission des virus de l'hiver, notamment en cas de présence d'enfants ou de personnes âgées. Le grand public est invité à adopter ce geste après avoir éternué ou toussé, après s'être mouché, après chaque sortie, après avoir été en contact avec une personne malade ou encore avant la préparation ou la consommation d'un repas. Un lavage des mains optimal passe nécessairement par l'utilisation d'un savon liquide et non d'un pain de savon.

Ne pas oublier de se couvrir la bouche

Alors que les virus de l'hiver, notamment les virus respiratoires, se transmettent essentiellement par les postillons, les éternuements, la toux, ou encore la salive, l'Inpes appelle les particuliers à se couvrir la bouche lorsqu'ils toussent, éternuent ou crachent. L'institut précise qu'il est préférable d'utiliser sa manche ou un mouchoir à usage unique.

Quelques gestes simple et efficaces

Les personnes contaminées par ce type de virus doivent éviter de serrer la main ou d'embrasser un tiers, mais également de partager tout objet personnel comme la brosse à dents. La saison hivernale et ses virus doivent également conduire chaque personne malade à éviter les lieux très fréquentés.

Porter un masque chirurgical

Le port du masque chirurgical permet efficacement de réduire le risque de transmission des virus. Il est néanmoins important de se laver les mains avant de le manipuler et de le changer toutes les quatre heures ou lorsqu'il est mouillé. Le masque chirurgical est disponible en pharmacie.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.