Femina Logo

santé

Les personnes angoissées plus perturbées par le manque de sommeil

Les personnes naturellement angoissées encore plus affectées par le manque de sommeil
© DR

Les résultats de cette étude menée à Berkley (Californie) ont été présentés cette semaine à Boston au cours de la 26ème conférence annuelle des spécialistes du sommeil (Associated Professional Sleep Societies). "Cette étude souligne l'importance du sommeil dans le fonctionnement émotionnel", a confié la chercheuse Andrea Goldstein, "et les personnes très anxieuses pourrait être plus vulnérables."

Les chercheurs ont fait passer des scanners à 18 adultes en bonne santé à deux reprises, la première fois après une nuit normale et la seconde après une nuit sans sommeil. Au cours des deux séances dans la machine, les participants devaient remplir une tâche mettant en jeu leurs émotions, avec une phase d'anticipation d'expériences potentiellement négatives.

Les scans des participants souffrant de manque de sommeil, "montraient un accroissement significatif de l'activité au sein des zones cérébrales régissant les émotions profondes", surtout au niveau du complexe amygdalien, impliqué dans la reconnaissance et l'évaluation d'émotions négatives. Dans certains cas, le manque de sommeil entraînait une augmentation de 60% des réactions d'anticipation, surtout chez les personnes "naturellement angoissées." "L'anticipation est un processus cérébral fondamental, un mécanisme de survie que partagent de nombreuses espèces", selon le professeur Goldstein. "Nos résultats montrent qu'une seule nuit d'insomnie altère de façon significative le fonctionnement cérébral optimal de l'individu, surtout chez les personnes angoissées".

Une autre étude de la même université présentée au cours de cette conférence a par ailleurs montré que le manque de sommeil pouvait influencer nos choix culinaires. On pourrait ainsi mieux comprendre pourquoi une crème glacée semble souvent encore plus appétissante lorsqu'on est fatigué.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.