Femina Logo

Le professeur Yoko Yokoyama, et son équipe du National Cerebral and Cardiovascular Center d'Osaka (Japon), se sont intéressés à sept tests cliniques et 32 études parues entre 1900 et 2013 concernant près de 22 000 végétariens.

Ils ont mesuré de nettes différences chez les participants qui se tournaient vers le régime végétarien en comparaison avec les personnes suivant des régimes omnivores, végétaliens ou à base de viande. Il ressort des 32 études une pression artérielle plus basse chez les végétariens que chez les personnes qui mangent de tout.

Les chercheurs notent que le fait de devenir végétarien est une bonne manière de réduire sa tension sans médicaments, qui peuvent être chers et entraîner des effets secondaires. Ces nouvelles recherches sont parues dans la revue JAMA Internal Medicine.

Le professeur Yokoyama a ajouté: «Des études supplémentaires sont nécessaires pour clarifier quels types de régimes végétariens sont plus associés à une tension basse».

Des recherches précédentes avaient par ailleurs montré que les végétariens développaient moins de maladies cardiaques. Une étude de 2013 menée par le Cancer Epidemiology Unit d'Oxford sur plus de 44 500 volontaires pendant 11 années a montré que les personnes suivant un régime végétarien faisaient reculer leur risque de problème de santé d'un tiers.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.