Femina Logo

Les phtalates, contenus notamment dans les plastiques, font baisser de 30% la production de testostérone sécrétée par les testicules de l’homme adulte. C’est la conclusion d’une étude publiée par la revue britannique «Human reproduction». Les effets néfastes de ces substances chimiques sur la fertilité des rongeurs et des fœtus humains avaient déjà été constatés, mais c’est la première fois que des chercheurs confirment cette influence sur les testicules de l’homme à l’âge adulte.

Pour l’étude, on a exposé des cellules produisant une hormone se rapprochant de la testostérone à deux sortes de phtalates: les DEHP et les MEHP. Verdict : la production de testostérone dans ces échantillons a chuté d’un tiers par rapport à celle des testicules non exposés. La testostérone stimulant la production de spermatozoïdes, les phtalates font ainsi diminuer le taux de fertilité des hommes, conclut le travail de recherche. Mais ces substances sont aussi soupçonnées de perturber la libido et la puberté des hommes. Selon des études précédentes, elles pourraient déjà contaminer les fœtus in utero.

Contenus dans les objets en PVC tels que les tuyaux d’arrosage, les ballons ou même les sex-toys, les phtalates sont utilisés afin d’assouplir le plastique. On les trouve aussi dans les emballages alimentaires et dans certains cosmétiques. Les experts en toxicologie conseillent d’éviter d’inhaler ou d’ingérer des produits qui ont été en contact avec des phtalates, par exemple en réchauffant un plat précuisiné dans une assiette et non dans son emballage.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.