Femina Logo

santé

Plus de 350 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression

Shutterstock 12 50669123951 original
© DR

D'après les estimations de l’OMS, la dépression est courante dans toutes les régions du monde. Une étude effectuée avec le soutien de l'OMS montre que 5% environ des personnes ont souffert de dépression au cours de l'année écoulée. "Les femmes sont davantage prédisposées (à souffrir de dépression) que les hommes", a par ailleurs expliqué aux médias le directeur du département Santé mentale et abus de substances psychoactives auprès de l'OMS, le Dr Shekhar Saxena.

Ainsi, explique-t-il, le nombre de femmes atteintes de dépression est 50% plus élevé que celui des hommes. Cette plus forte prévalence chez les femmes s'explique notamment par la dépression postnatale qui affecte jusqu'à une accouchée sur cinq.

La dépression, selon l'OMS, se distingue des changements d'humeur ordinaires. Elle se manifeste par un sentiment de tristesse qui dure pendant au moins deux semaines et qui empêche d'avoir une vie normale. Elle résulte de l'interaction de facteurs sociaux, psychologiques et biologiques. Elle est parfois en lien avec la santé physique, une maladie cardiovasculaire pouvant par exemple provoquer une dépression. En outre, des circonstances particulières – difficultés économiques, chômage, catastrophes et conflits – peuvent augmenter le risque de dépression.

Sous sa forme la plus grave, la dépression mène au suicide. Près d'un million de personnes de suicident chaque année et une grande proportion d’entre elles souffrent de dépression. Plus de 50% des personnes qui ont réussi à se suicider souffraient de dépression, selon M. Saxena, qui précise par ailleurs que plus le pays est développé, plus cette incidence augmente.

A cause du caractère honteux que revêt encore souvent la dépression, beaucoup de déprimés n'admettent pas qu'ils sont malades. En outre, explique le responsable de l'OMS, la dépression est souvent mal diagnostiquée chez les jeunes et même chez les très jeunes. La première étape consiste à admettre la dépression et à chercher de l'aide, souligne l'OMS qui précise dans un communiqué que "plus le traitement est mis en route de bonne heure, plus il est efficace".

Ces traitements sont d'ordres psychosocial et pharmacologique. Par ailleurs, "la participation active des personnes déprimées et de leurs proches au traitement est essentielle", note l'OMS. "Il existe des traitements très efficaces contre la dépression. Malheureusement, moins de la moitié des personnes déprimées reçoivent les soins dont elles ont besoin. Ce chiffre est même inférieur à 10% dans beaucoup de pays", commente le Dr Shekhar Saxena.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.