Femina Logo

santé

Pommes, poires et choux-fleurs pourraient réduire les risques d'AVC

Si vous voulez réduire vos risques d'attaque cérébrale, des scientifiques hollandais conseillent de manger régulièrement des pommes ou des poires, dans une étude publiée le 15 septembre dans la revue Stroke: Journal of the American Heart Association.

Des chercheurs hollandais ont découvert un lien possible entre divers fruits et légumes colorés - la couleur reflète la présence d'agents photochimiques bénéfiques - et les risques d'attaque cérébrale. Au cours d'une étude effectuée auprès de 20 000 adultes pendant dix ans, les scientifiques ont trouvé que les consommateurs réguliers de fruits et légumes à chair blanche avaient 52% de risques d'AVC en moins que ceux qui n'en consommaient pas.

Les chercheurs ont aussi découvert que le fait d'ajouter ne serait-ce que quelques tranches de pommes à son régime quotidien pourrait réduire le risque d'attaque de 9%. Parmi les autres produits figurant dans cette catégorie, on note la banane, le chou-fleur, la chicorée et le concombre, mais pas la pomme de terre, qui est un féculent.

Une étude antérieure a montré que la consommation de légumes verts pouvait réduire le risque de développer le diabète de type 2. La recherche a été publiée l'année dernière dans le British Medical Journal.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.