Femina Logo

santé

Pour rester en forme, ne restez pas inactif plus de deux heures d'affilée

Plutôt que de vous libérer du temps pour faire de l'exercice, le fait d'inclure l'activité physique dans votre vie quotidienne pourrait améliorer votre condition cardiorespiratoire, selon une étude récente. Remplacer votre chaise de bureau par un ballon
© DR

Selon l'étude, passer six heures assis est aussi nocif à la condition cardiorespiratoire qu'une heure d'exercice lui est bénéfique et elle désigne comme «activités sédentaires» le fait d'être assis, de conduire, de surfer sur internet et de lire. Si le comportement sédentaire est depuis longtemps attaqué par les professionnels de la santé, cette étude-ci est révolutionnaire car elle a voulu comprendre pourquoi l'inactivité physique était nocive.

«Les études précédentes ont rapporté que l'inactivité physique conduisait à un risque plus important de problèmes cardiovasculaires», déclare le docteur Jarett Berry, professeur adjoint de médecine interne et science clinique et auteur principal de l'étude. «Cependant, on ne comprend pas encore complètement les mécanismes à travers lesquels ce phénomène se produit.»

Les chercheurs se sont servi de données concernant 2223 participants au National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES), un programme de recherche scientifique sur la santé et la nutrition, et ils ont examiné leur condition cardiorespiratoire par rapport à l'exercice physique pratiqué et à la quantité de temps passé inactif.

Les participants appartenaient aux deux sexes, étaient âgés de 12 à 49 ans, sans antécédents de maladies cardiaques, d'asthme ou d'attaques cardiaques et leur condition physique a été évaluée grâce à un test sous-maximal sur tapis de course, et ajustée en fonction des différences de sexe, d'âge et d'indice de masse corporelle.

Eviter la sédentarité

Les chercheurs ont conclu que, pour mesurer la condition physique, l'inactivité physique devrait être étudiée indépendamment de l'exercice physique. «Nos données suggèrent que l'inactivité physique augmente le risque par son impact sur une condition physique au niveau déjà bas», déclare le docteur Berry. «Éviter d'être physiquement inactif tout au long de la journée pourrait constituer une stratégie afin d'améliorer la forme et la santé, indépendamment de la pratique régulière d'exercices physiques.»

Les chercheurs affirment que les employés de bureau ne devraient pas hésiter à bouger, et ils espèrent que leur étude conduira à une meilleure compréhension de la nécessité d'éviter de rester sédentaire sur le lieu de travail. «Nous avons également découvert quand lorsque l'on reste assis sur de longues périodes, tout mouvement est bénéfique et mène à une meilleure condition physique», a déclaré le docteur Jacquelyn Kulinski, récemment diplômée du programme de formation en cardiologie de l'University of Texas Southwestern et auteur principal de cette étude. «Ainsi, si vous êtes bloqué à votre bureau pour un moment, veillez à changer souvent de position, levez-vous et étirez-vous, faites les cent pas quand vous êtes au téléphone, ou même gigotez un peu.»

Cette étude a été publiée dans l'édition en ligne de la revue médicale Mayo Clinic Proceedings, spécialisée dans la médecine interne. Précédemment, la Mayo Clinic avait conseillé aux employés de bureau de faire une pause toutes les 20 à 30 minutes, de respirer profondément pour soulager la tension musculaire et de passer leurs appels téléphoniques debout.

Parmi les solutions pour éviter une inactivité physique prolongée, les cardiologues de l'University of Texas Southwestern recommandent également d'acheter un podomètre pour suivre son activité physique quotidienne et de remplacer sa chaise de bureau par un ballon d'exercice.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.