Femina Logo

santé

Pourquoi les démangeaisons empirent lorsqu'on se gratte?

La meilleure solution pour lutter contre les démangeaisons, selon le Dr Chen, est de suivre les conseils de ses parents et de ne pas se gratter.
© DR

En se grattant, on remplace la démangeaison par une sensation de légère douleur, ce qui explique la sécrétion de sérotonine par le cerveau, précisent les chercheurs.

«Mais alors que la sérotonine se propage du cerveau vers la moelle épinière, nous avons trouvé que l'élément chimique pouvait 'dérailler' et passer des neurones sensibles à la douleur aux cellules nerveuses qui peuvent influencer l'intensité de la démangeaison», a précisé Zhou-Feng Chen, le directeur du Centre d'étude de la démangeaison de l'université de Washington. Le docteur Chen souligne, par ailleurs, que son étude est la première à établir un lien direct entre la sérotonine et la sensation de démangeaison.

Pour mener leurs recherches, l'équipe a modifié génétiquement une portée de souris pour qu'elle n'ait pas les gènes nécessaires à la fabrication de la sérotonine. Lorsqu'ils leur ont injecté une substance devant déclencher les démangeaisons, les souris ne se sont pas autant grattées que celles qui n'avaient pas subi de manipulation génétique.

Par contre, lorsqu'on injectait de la sérotonine aux rongeurs modifiés, ils se grattaient autant que les autres. «Le fait de se gratter peut atténuer la démangeaison en la remplaçant par une légère douleur, explique le Dr Chen. Mais lorsque le corps répond aux signaux de la douleur, cette réponse intensifie encore plus la démangeaison.»

Mais bloquer la sérotonine n'est pas une solution, ajoute le chercheur, car elle contribue à la croissance et au métabolisme osseux. C'est aussi un régulateur sanguin et il aide par ailleurs à gérer la douleur. La meilleure solution, selon le Dr Chen, est donc de suivre les conseils de ses parents et de ne pas se gratter.

Ces recherches ont été relayées par la revue Neuron.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.