Femina Logo

santé

Régime sans gluten: pas d'avantage pour la santé

Régime sans gluten: pas de bénéfices pour la santé
© DR

Manger sans gluten, en croyant ainsi se faire du bien, ne sert à rien. C’est la conclusion d’une étude australienne publiée dans le «British Journal of Nutrition». Selon ces travaux, ce type de régime très en vogue, notamment aux Etats-Unis, ne présenterait aucun bienfait pour la santé, à moins de souffrir d’intolérance ou d’allergie au gluten. Cette pathologie, appelée maladie coeliaque, toucherait une personne sur 100 en Europe.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs du George Institute of Global Health, à Sydney, ont analysé plus de 3000 produits industriels sans gluten collectés dans des supermarchés de la capitale australienne. Parmi eux: du pain, des pâtes, des pâtisseries, des biscuits, des chips, des crèmes glacées ou encore des saucisses.

Pauvres en minéraux

L’analyse de ces succédanés a révélé que le pain, les pâtes ou les céréales pour le petit-déjeuner étiquetés «sans gluten» renferment généralement moins de protéines que les produits «classiques»: 52% de moins pour les pâtes et 32% pour le pain. Cette différence s’explique par l’utilisation, pour fabriquer ces produits, d’ingrédients comme la farine de riz ou la fécule de maïs – pauvres en protéines – à la place de la farine de blé. Ces substituts «sont aussi souvent pauvres en vitamines et minéraux», souligne l’étude. Quant à la proportion de graisses saturées et de sucres, elle est identique pour le pain, les pâtes et les céréales, que ceux-ci contiennent ou non du gluten. Côté fibres, les deux types de pain en renferment la même quantité.

Arguments marketing

Seules les glaces, chips et confiseries sans gluten présenteraient une qualité nutritionnelle significativement supérieure à celle des produits similaires avec gluten, principalement en raison d’une plus faible teneur en graisses saturées ou de sucres.

«Les étiquettes fantaisistes vantant les vertus pour la santé des aliments sans gluten ne sont que des arguments marketing, sans le moindre fondement nutritionnel, conclut Jason Wu, chercheur au George Institute for Global Health. Pour manger mieux, il suffit d’acheter des produits frais, des céréales complètes bio et éviter les plats préparés.»

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.