Femina Logo

santé

Sida: les tests de dépistage rapides sont fiables et efficaces

"Chaque année 6500 personnes sont nouvellement infectées par le VIH en France" et "selon une estimation moyenne, 40 000 personnes ignorent qu'elles sont infectées", rappellent les auteurs de cette étude conduite au centre de dépistage gratuit et anonyme (CDAG) de l'hôpital Saint Antoine à Paris.

On estime en outre qu'en France la moitié des diagnostics se fait "tardivement" par rapport à la contamination par le VIH et qu'un cinquième des personnes réalisant un test classique anonyme ne vient pas chercher le résultat et donc continue d'ignorer s'il est porteur ou non du virus. "La réduction du nombre de personnes ignorant leur statut sérologique est devenue une priorité de santé publique" souligne encore l'étude.

Dans ce contexte, les tests rapides ont l'avantage d'apporter une réponse quasi immédiate à la personne qui s'y soumet, avec un délai de 30 minutes contre plusieurs jours d'attente pour les tests classiques "Elisa". Sur les 2448 tests rapides réalisés dans le cadre de cette étude (de janvier 2010 à janvier 2011), 97,6% des patients ont été informés du résultat.

Dans ce même centre de dépistage, les statistiques montrent que 22% des personnes ne viennent pas chercher leur résultat lorsqu'il s'agit de tests classiques rendus avec plusieurs jours de délai et donc continuent d'ignorer s'ils sont porteurs ou non du VIH.

En outre ces tests rapides, baptisés Tests rapides d'orientation et de diagnostic (Trod) offrent une bonne fiabilité. Sur les 2448 tests effectués, tous doublés par des tests classiques Elisa, aucun "faux négatif" n'a été relevé, c'est-à-dire qu'aucun porteur du VIH n'a eu un résultat négatif au test rapide. Seulement deux Trod positifs n'ont pas été confirmés par les tests Elisa ("faux positifs").

Cette étude montre que l'utilisation des tests rapides est "faisable, acceptable et très bien perçue par les usagers" et aboutit à une "augmentation du pourcentage" de personnes informées sur leur séropositivité, conclut l'étude.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.