Femina Logo

C'est ce qu'avancent des chercheurs danois qui ont montré que les femmes qui buvaient au moins cinq tasses de café par jour en début de traitement de Fécondation In Vitro (FIV) réduisaient leurs chances de réussir celle-ci de 50%. Cette étude, réalisée auprès de 4000 femmes, a été présentée le 3 juillet 2012, au congrès annuel de l'European Society of Human Reproduction and Embryology à Istanbul par Ulrik Schiøler Kesmodel de la Fertility Clinic de l'Université de l'hôpital d'Aarhus au Danemark.

Les chercheurs ont noté la consommation de café des femmes en début de traitement, et en début de chaque cycle. Aucun effet n'a été observé chez les sujets dont la consommation de café était inférieure à cinq tasses quotidiennes. "Même si les effets de la consommation de café sur les taux de grossesse par FIV ne nous ont pas étonné, nous avons été surpris par la magnitude de ces effets", a expliqué le professeur Kesmodel dans un communiqué.

La plupart des spécialistes tombent d'accord sur le fait qu'une consommation modérée de caféine - moins de 300 mg par jour, soit environ 450 ml de café - n'interfère pas avec la fécondité féminine. Une étude a cependant montré que la consommation de 200 mg ou plus de caféine par jour accroissait le risque de fausse couche.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.