Femina Logo

La démarche peut sembler étonnante: «Après avoir appris le cancer de Linda, j’ai commencé à suivre ma propre thérapie. J’ai pris un tutu, je suis sorti et on a commencé à prendre des photos. C’est ce que je fais lorsque la vie devient difficile: je prends des photos», explique Bob Carey, l’homme au tutu rose.

«C’est comme voir un super-héros enfiler sa cape»

Depuis 2003, Bob Carey fait sourire sa femme avec ses photos décalées. «C’est incroyable quand ça se passe, c’est comme voir un super-héros enfiler sa cape» raconte la femme de Bob Carey. «Cela me faire juste rire de voir mon mari danser dans son tutu. Plus je ris, plus je me sens bien», déclare-t-elle.

Sur leur site internet, thetutuproject.com, Bob explique que la maladie de sa femme leur a appris que la vie est belle, et que dans les moments difficiles, rire de soi-même est la meilleure solution. «Quand Linda part pour recevoir ses soins, elle emporte ces photos et les montre aux femmes qui se font traiter en même temps qu’elle. Toutes rient ensemble, et ce mauvais moment passe beaucoup plus vite» déclare-t-il.

«Le rire est le meilleur remède»

Après avoir vendu de nombreuses photos imprimées, Linda et Bob ont réussi à financer la publication de leur livre: «Ballerina». L’ouvrage contient non seulement des clichés, mais aussi les aventures folles d’un homme en tutu. Grâce aux images, au livre et à leur calendrier, Bob et Linda récoltent des fonds pour les familles incapables de supporter les frais de traitement du cancer.

La vidéo de présentation de Bob et Linda Carey

thetutuproject.com
1 / 9© DR
thetutuproject.com
2 / 9© DR
thetutuproject.com
3 / 9© DR
thetutuproject.com
4 / 9© DR
thetutuproject.com
5 / 9© DR
thetutuproject.com
6 / 9© DR
thetutuproject.com
7 / 9© DR
thetutuproject.com
8 / 9© DR
thetutuproject.com
9 / 9© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.