Femina Logo

Mes grandes vacances d’été se terminent et je suis toujours célibataire… et déprimée. Pas le plus petit bisou échangé, pas la moindre nuit torride, pas l’ébauche de caresses coquines entre deux rochers. Vais-je devoir me résoudre à faire une croix sur ma vie amoureuse jusqu’à l’été prochain? [Kim, 33 ans]

Ce qu’en pense Jennifer…

Allez, allez, Kim, haut les cœurs! Restons optimistes. Et puis, la belle saison n’est pas encore complètement terminée. Vos nuits peuvent encore prétendre être plus belles que vos jours. Dites-vous que cette année on aurait voulu vous mettre des bâtons dans les roues que l’on ne s’y serait pas pris autrement. Imaginez: entre la météo pourrie du mois de juin, les soldes de folie, l’Euro de foot, le lancement de l’application Pokémon GO et les Jeux olympiques de Rio, il y avait bien trop d’autres choses à faire que de conter fleurette. Et ce tous sexes confondus, oserais-je ajouter… Mais rien n’est perdu. Car les études le prouvent: si l’été est une saison bénie pour la fusion des corps, la période comprise entre Noël et la Saint-Valentin serait, selon plusieurs sites de rencontre, la plus propice aux rapprochements amoureux. Mieux: selon un site américain, ceux qui décident de draguer en janvier auraient 15% de chances en plus de rencontrer quelqu’un. Alors, au moment de troquer votre joli bikini contre un trench-coat douillet, réjouissez-vous: le meilleur reste sans doute encore à venir. Bonne chance!


A lire aussi:
Pour 51% des célibataires, le secret d'un baiser réussi est la passion
Chronique d’été: l’amour en mer
Une sexualité plus directe n’est pas pour me déplaire


Ce qu’en pense Nicolas…

A peine le mois de mars archivé, les magazines nous font bien comprendre que la saison chaude va ressembler à un long-métrage sur YouPorn. Et qu’il faut se préparer intensément à cette période des amours, sous peine de passer le reste de l’année dans un monastère: affinage de silhouette, tannage d’épiderme, aplanissement du ventre. Pourtant, toutes ces scènes de torture valent-elles leur pesant de sueur? On en doute. Parce que été rime souvent avec canicule: tout corps-à-corps à partir de 28 degrés devient aussi agréable qu’un dérapage de fesse moite sur le canapé en cuir de tante Irène. Tout brûle, tout adhère. Alors le missionnaire en mode velcro, merci, mais non merci… Et puis sous le soleil, le sex-appeal de Mike, l’éphèbe anglais d’à côté, aurait tendance à être surévalué. Sur la plage, ses abdos font perdre la vue à 500 mètres à la ronde. Mais au coin du feu, enseveli sous un pull en laine de lama, avec ses trois mots et demi de conversation, sa présence est stimulante comme un bol de camomille. En résumé? On se calme. Il paraît que les galipettes estivales ne valent pas toujours le crush qu’on effeuille longuement dans la torpeur de décembre…

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina