Femina Logo

La question

Votre dernier article traitait des risques d’IST (infections sexuellement transmissibles) avec la fellation. J’aurais une question plus personnelle: mon homme ne parvient pas à éjaculer lorsque je lui en fais une, malgré le fait que nous apprécions tous les deux cette pratique. Comment expliquer ceci, et que faire? [Julie, 34 ans]

La réponse

Bravo à vous deux de vous montrer curieux et d’y prendre du plaisir même sans le «résultat» escompté. Néanmoins, explorons quelques éclairages possibles.

Partons déjà du principe que votre partenaire n’a pas une représentation négative de la fellation (par exemple une réticence à l’idée de «souiller» ou dominer la femme qu’il aime) et qu’il sent que vous y prenez, vous aussi, un plaisir véritable. Un premier cas de figure concerne l’homme tellement centré sur sa partenaire qu’il perd le contact avec ses propres sensations (ou n’a pas appris à les écouter). Il a alors tout intérêt à développer sa capacité à porter son attention sur ses propres ressentis corporels et moduler son excitation. Par exemple, il peut observer, relâcher ses tensions musculaires (bassin, périnée, cuisses, ventre) et jouer avec de petits mouvements de bascule du bassin pour aller chercher les sensations. Il peut aussi expérimenter différentes manières de respirer, en accentuant l’expiration. De manière générale, il s’agit de «descendre» dans ses sensations plutôt que de se perdre dans l’admiration ou autres émotions qu’il ressent pour vous – ou, pis, dans l’angoisse de performance s’il pense que son orgasme est requis.

Un deuxième cas de figure est le suivant. Peut-être est-il tellement conditionné à répondre à des sensations plus fortes (dans la masturbation, par exemple) qu’il ne réagit pas rapidement à la sensation plus douce, plus fluide qu’apporte votre bouche. Il peut réapprendre à ressentir des stimuli différents, peut-être en se masturbant quelque temps avec du lubrifiant, avec moins de pression dans la main et plus de lenteur dans son mouvement. Ainsi son corps pourra apprendre à élargir ses possibles. Patience! Profitez du chemin pour vous sentir encore plus complices.

Notre experte

Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina