Femina Logo

La question

«On me dit qu’il est indispensable de se masturber mais, pour moi, la sexualité se fait à deux, d’autant plus lorsqu’on est en couple. J’ai de la peine à imaginer prendre du temps et du plaisir seule, j’aurais un peu l’impression de trahir mon compagnon. Suis-je anormale?»
Angela, 23 ans

La réponse

Qu’on s’y adonne ou pas, l’auto-érotisme – notamment féminin – est une source inépuisable de culpabilisation. Celle-ci prend source dans la culture, la religion, l’éducation, voire un contrat de couple fixant les limites de l’infidélité. La perspective historique même doit être considérée. Ainsi, souvenez-vous de notre ancêtre en médecine, le Lausannois Auguste Tissot qui, en 1760, liait masturbation compulsive et mort rapide.

"Chaque femme devrait avoir un vibromasseur"

Je ne parlerai ni de ce qui est normal ni de ce qui est indispensable, mais plutôt des bénéfices de connaître son corps, ses besoins, son imaginaire érotique. Pour la plupart, cette exploration est plus facile à faire seule, sans enjeu relationnel du type: Que pense-t-il de moi, que devrais-je faire ou ressentir? Suis-je trop ceci, pas assez cela?… Néanmoins, certaines femmes, comme vous peut-être, réservent leur sexualité à la sphère du couple. Certaines considèrent la présence du conjoint comme une permission pour se lâcher.Elargir les possiblesSi, un jour ou une nuit, vous décidez de remettre au goût du jour une pratique dont vous profitiez peut-être à l’adolescence ou avant d’être en couple, voici quelques conseils. Prenez votre temps, observez comment moduler votre excitation, explorez votre imaginaire, car connaître vos pensées érotiques vous permettra d’enrichir vos jeux à deux. Enfin, une fois que vous aurez renoué avec ces vieilles habitudes, sortez de votre zone de confort. Variez la position, les mouvements du bassin, les contractions musculaires, les pensées érotiques, les parties du corps caressées, le rythme des stimulations…
Vous élargirez ainsi les possibles et votre corps sera d’autant plus réceptif aux futurs jeux amoureux à deux!

Notre experte

Cette semaine, envoyez vous questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E25: Vieillir en aimant son corps

Comment accepter les signes du temps qui ancrent sur notre peau chacun de nos rires, chacune de nos peines et les grands bouleversements de notre vie? Dans cet épisode, une psychologue nous aide à faire preuve de bienveillance envers nous-mêmes et à comprendre les changements qui accompagnent le passage des années. Pour s'accepter et s'aimer tels que nous sommes!

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina