Femina Logo

Question

Cela fait des années que j’ai mal pendant les rapports sexuels. Mon gynécologue suspecte une endométriose. De quoi s’agit-il? Et existe-t-il un traitement qui me permettrait de ressentir du plaisir en faisant l’amour, plutôt que des douleurs? [Margot, 30 ans]

Réponse

L’endométriose touche 10 à 20% des femmes réglées. Il s’agit du développement ectopique («hors de son lieu») de tissu muqueux utérin, dont les foyers se multiplient dans le petit bassin et l’abdomen. Seule une laparoscopie peut poser un diagnostic sûr et précis, cette introduction (sous anesthésie générale) d’une microcaméra à travers le nombril permettant de visualiser l’intérieur du ventre. Lors de cette intervention chirurgicale, le gynécologue évalue l’importance de l’atteinte et peut enlever au laser les foyers alors visibles.

Cette maladie se manifeste cliniquement par des douleurs. Pendant les règles d’abord. Parce que la matrice est particulièrement sensible en cette période. Et parce que les zones colonisées par la muqueuse utérine suivent les variations hormonales du cycle menstruel. C’est pourquoi le traitement médicamenteux le plus efficace est la prise d’une pilule contraceptive en continu (qui met tout au repos). La grossesse, elle aussi, peut être une bonne thérapie, à condition que la maladie n’ait pas porté atteinte à la fertilité (ce qui arrive hélas dans un bon tiers des cas).

Les douleurs à la pénétration vaginale qui surviennent en profondeur sont un signe cardinal de cette maladie. Il faut toutefois bien les distinguer de celles qui apparaissent à l’entrée du vagin – et qui sont le plus souvent liées à une irritation de la vulve ou à une contracture musculaire réflexe, de peur ou de défense à la pénétration.

Dans l’endométriose, les tissus envahis par la muqueuse utérine sont très sensibles à la mobilisation. Donc aux tensions et sollicitations internes engendrées par les mouvements de va-et-vient du pénis, surtout lorsque ceux-ci sont appuyés et vigoureux. Selon la localisation des zones d’hypertrophie utérine, certaines positions sont ainsi plus pénibles que d’autres…

Si l’endométriose est confirmée par la laparoscopie, seule son éradication complète vous permettra de ressentir enfin du plaisir en amour.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina