Femina Logo

Question

A travers mes diverses aventures sexuelles, j’ai observé que les très jolies femmes sont beaucoup plus coincées au lit et de moins bonnes amantes que celles que l’on ne remarque pas au premier regard. Pouvez-vous m’expliquer pourquoi? [Jean, 45 ans]

Réponse

Vous mettez le doigt sur une réalité qui m’a frappée dès le début de ma pratique de médecin psychiatre. J’avais remarqué que les belles femmes me parlaient plus souvent de leurs difficultés sexuelles et de la rareté de leurs relations intimes que celles d’apparence moins attrayante. On m’avait enseigné que les «hystériques» étaient de grandes séductrices qui aimaient surtout plaire et attirer l’attention, mais qui se défilaient au moment de passer à l’acte.

Cette explication ne me satisfaisait pas vraiment et je n’aimais pas ce cliché de la femme fatale qui joue de ses atouts physiques pour mettre les hommes à ses pieds et prend plaisir à les laisser sur leur faim. En cherchant à mieux comprendre ces blocages, j’ai découvert que les très jolies femmes sont dérangées dès le début de leur adolescence par les regards concupiscents des hommes. Une jeune fille qui est la cible répétée d’invitations grivoises a l’impression d’être considérée uniquement comme un objet sexuel. Elle ne sait plus si elle doit mettre en valeur son physique ou tenter de le camoufler sous des vêtements informes. L’intérêt marqué de la gent masculine pour sa plastique – au détriment du reste de sa personne – la met sur la défensive et la rend très méfiante quand on l’approche de trop près.

Cela n’est pas le cas de celles qui ne correspondent pas aux critères de beauté en vogue et qui doivent faire des efforts pour attirer l’attention des hommes. Celles-ci vont être flattées lorsqu’on s’intéresse à elles et beaucoup mieux disposées à un rapprochement éventuel. Cherchant à compenser ce qu’elles considèrent comme des défauts physiques, elles vont déployer des trésors de recherche pour mettre en valeur leur anatomie. Elles ne repousseront pas les propositions coquines et seront plus motivées à donner du plaisir charnel à leur partenaire, dans l’espoir de conquérir son cœur. Ce qui en fait des amantes plus passionnées et entreprenantes, comme vous avez pu vous-même l’observer.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina