Femina Logo

Question

Mon amie n’a jamais eu d’orgasme autrement que dans la position dite «en amazone». Cette limitation de nos pratiques sexuelles à une seule position me fait perdre mon excitation et mon enthousiasme. Je m’en accommode, mais nos rapports sexuels se sont sérieusement espacés… [Philippe, 52 ans]

Réponse

Statistiquement, seules 30% des femmes disent atteindre l’orgasme lors d’une pénétration, alors que l’immense majorité y parvient par stimulation clitoridienne. La position «en amazone», soit à califourchon sur son amant, permet justement de frotter son clitoris contre le sexe de son partenaire pendant le coït et d’arriver ainsi à la jouissance avec une pénétration conjointe. L’autre avantage que trouve la femme à se tenir au-dessus de l’homme est le contrôle que cela lui donne sur les mouvements, leur vitesse et leur amplitude. Elle peut ainsi rechercher son plaisir et le trouver… Ce qui n’est pas le cas en levrette ou en missionnaire, où l’homme décide du rythme et de la profondeur des va-et-vient. D’une façon générale, la participation active et la liberté de mouvement du bassin favorisent grandement l’accès au plaisir de la femme.

Il est par ailleurs fréquent qu’une femme se contente de parvenir à l’extase dans une seule position, limitation que l’homme connaît rarement. Pourquoi? Parce que s’abandonner à jouir dans les bras de son amoureux n’est pas évident. Pour pouvoir se faire ce cadeau, il faut une certaine confiance en soi et en l’autre. Une fois votre amazone parvenue à ce stade de complicité dans l’intimité, elle peut avoir le sentiment d’avoir atteint son but… et s’en satisfaire.

C’est donc à vous de l’encourager à explorer son plaisir sous d’autres formes. Lui avez-vous demandé si elle aimerait atteindre la jouissance dans d’autres positions? Lui avez-vous dit que vous la sentez parfois tout près dans d’autres configurations? Parlez-en avec elle, exprimez clairement votre envie d’introduire de la variété dans vos plaisirs intimes. Demandez-lui ce qui pourrait l’aider à augmenter son excitation dans des positions plus passives. Si elle n’a que 35 ans, comme vous me l’écrivez, elle est encore en âge d’apprendre et d’explorer sa sexualité. Et elle sera certainement touchée et ravie d’avoir un amant attentif qui ne cherche qu’à l’épanouir encore plus dans sa féminité!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina