Femina Logo

L'association «Mémoire traumatique et victimologie» a publié un sondage effectué en novembre et décembre 2015 en France sur un échantillon de 1001 personnes selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession, catégorie d'agglomération et région). Le but était de voir quelles sont les représentations que se font les Français du viol.

Des résultats choquants

61% des hommes et 65% des femmes pensent que «pour un homme, c'est plus difficile de maîtriser son désir sexuel que pour une femme» ou encore deux personnes sur dix pensent que «lorsque l'on essaye d'avoir des relations sexuelles avec elles, beaucoup de femmes disent 'non' mais ça veut dire 'oui'». Des clichés sexistes et totalement dénués de sens qui ont beaucoup fait réagir, notamment sur les réseaux sociaux. Comme par exemple cette représentation indiquant les instructions pour vomir. Car oui, ces chiffres donnent des haut-le-coeur.

Comme une envie de vomir non ? #viol #France #statistiques #data #draw #dessin

Une photo publiée par @rakidd le

Le responsable, c'est qui?

Toujours selon ce sondage, une proportion (trop) importante pense que la victime a «provoqué» son agresseur et déresponsabilise le violeur. Notamment, environ 40% des personnes interrogées déresponsabilisent l'agresseur dans les cas où «les femmes acceptent d'aller seules chez un inconnu», «des adolescentes ont une attitude séductrice avec des hommes adultes» ou encore «des femmes qui ont eu une attitude provocante en public (dans un restaurant, dans une boîte de nuit)».

Si l'on cède, ce n'est pas un viol

17% des personnes interrogées estiment que «forcer sa conjointe ou sa partenaire à avoir un rapport sexuel alors qu'elle refuse et ne se laisse pas faire» ne constitue pas un viol. Environ deux personnes sur dix pensent que si la personne «dit clairement être non consentante mais cède quand on la force», le viol est en partie disqualifié. Enfin, seulement 66% des répondants estiment qu'il s'agit d'un viol lorsque la personne est préalablement «menacée pour qu'elle accepte après coup d'avoir des relations sexuelles sans résistance».


A lire aussi:
Surmonter l'épreuve du viol
Un point noir pour aider les victimes de violences conjugales

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina