Femina Logo

c'est votre histoire

«Je coache les pâtissiers amateurs»

Temoignage Edouard Henry «Je coache les pâtissiers amateurs»

«Ce que je retiens de l'émission? Tous les conseils prodigués par les animateurs. Mercotte m'enseignait des accords de goûts ou la bonne façon de monter une ganache? Je prenais assidûment des notes, à l'abri des caméras, sur un essuie-tout. Notes que je copiais ensuite dans mon carnet une fois de retour à l'hôtel.»

© Marie Etchegoyen/M6

La cuisine, c'est une affaire de famille. Non pas qu'un grand chef se cache parmi mes proches, mais nous sommes de vrais gourmets. Il faut dire que mes grand-mères sont d'excellentes cuisinières, ma maman aussi. Petit, j'apprenais les bons gestes à leurs côtés. La vie m'a amené à préparer le repas pour mon frère et ma sœur les mercredis midi. Autonome, je le suis devenu rapidement. Débrouillard, aussi.

Lorsque je suis arrivé en Suisse, de ma Toulouse natale, en 2016, je vivais à 100 à l'heure: un premier job d'ingénieur, des sorties jusqu'au bout de la nuit, du sport à l'excès et des allers-retours pour visiter ma copine en France. Le décès d'une proche a mis un frein, abrupt, à ce mode de vie. Cette épreuve, mon premier rapport à la mort, m'a affecté plus que je ne l'aurais cru. Mon corps a lâché. J'ai dû presser sur pause. En parallèle, lassé par la monotonie de mon activité professionnelle, je me suis lancé dans la vente sur le web. Un à côté, motivé par une vidéo inspirante sur l'entrepreneuriat, qui s'est révélé être un échec. J'ai alors décidé de me faire épauler par une coach de vie. Cette personne m'a permis de me libérer de nombreux blocages.

«Je coache les pâtissiers amateurs»
© Marie Etchegoyen/M6

Restait mon emploi, dans lequel je ne m'épanouissais plus. Un jour, ma coach m'a lancé: «Qu'est-ce que tu aimerais faire?». Mes deux passions sont la cuisine et les réseaux sociaux. Sur son conseil, le 1er octobre 2019, j'ai ouvert un compte Instagram dédié à la cuisine. 1 mois et demi plus tard, l'équipe du Meilleur Pâtissier me contactait pour participer au casting de la saison 9. A l'époque, mon profil comptait 200 abonnés.

Une aventure saupoudrée d'apprentissage

Ce défi, je l'ai pris au sérieux. C'était ma chance. Comme je n'avais pas vraiment d'expérience en pâtisserie, j'ai imaginé un parcours d'apprentissage qui me permettrait de balayer rapidement un grand nombre de techniques, en m'entraînant grâce à une série de recettes. Pour ce faire, j'ai consulté des livres spécialisés et des vidéos sur YouTube.

Biscuits, crèmes, ganaches, j'ai pratiqué sans relâche en apprenant de mes ratés. Un véritable accro de l'amélioration. Pour le casting, j'ai préparé sept gâteaux en deux soirs. Et… j'ai été sélectionné!

Le tournage de la saison 9 s'est déroulé en juin 2020. Ce que je retiens de l'émission? Tous les conseils prodigués par les animateurs. Mercotte m'enseignait des accords de goûts ou la bonne façon de monter une ganache? Je prenais assidûment des notes, à l'abri des caméras, sur un essuie-tout. Notes que je copiais ensuite dans mon carnet une fois de retour à l'hôtel. J'ai adoré cette aventure et mon parcours m'emplit de fierté. J'ai même remporté l'émission Nord vs Sud. Et cette expérience m'a permis de gagner 8000 abonnés sur Instagram.

Un rêve d'entrepreneur

De juillet à octobre 2021, j'ai tenu un stand au marché de Lausanne avec Pauline, ma compagne depuis douze ans. Les clients étaient séduits par nos cookies, si bien que l'on peinait à répondre à la demande.

Fort de ce succès entrepreneurial, j'ai décidé de me consacrer à mes passions. J'ai démissionné et je suis devenu formateur de pâtissiers amateurs. La vie est trop courte pour ne pas entreprendre les projets qui habitent nos rêves.

Mon offre actuelle se compose de différents accompagnements, tous basés sur la méthode que j’ai créée afin de passer le casting du Meilleur pâtissier. Selon les besoins de ma clientèle, je propose des coachings individuels à distance ou un accompagnement plus personnalisé à domicile.

Je crois fermement que l'on peut connaître quelqu'un lorsqu'on le regarde pâtisser: je repère la personne perfectionniste, méthodique ou qui a besoin de validation. La majorité de ma clientèle est composée de femmes. Bon nombre d'entre elles ont tendance à manquer de confiance. Certaines disent, avant même de débuter, «je n'y arriverai jamais.». Mon objectif est de transmettre mes connaissances, de leur donner envie, de les pousser le plus loin possible. Jusqu'à ce qu'elles parviennent à concocter leur gâteau favori. Si elles se dépassent et prennent en assurance, j'ai tout gagné.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Laurène vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E68: Comment ajouter plus de fibres à notre alimentation

Dans vos écouteurs

E67: Pourquoi sommes-nous si souvent fatigué-e-s?

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné