Femina Logo

Go green!

Aromathérapie: les meilleures huiles essentielles pour avoir une belle peau

Stricto sensu, l’aromathérapie est l’utilisation thérapeutique des sécrétions naturelles des plantes aromatiques, selon l’Ecole romande d’aromathérapie. Elle implique la manipulation d’huiles essentielles dont on sait qu’elles ne doivent pas être prises à la légère sous prétexte que ce ne sont que des plantes. On les utilise pour soigner, donc, mais aussi pour parfumer, cuisiner et, de plus en plus, dans la cosmétique. Cette vague verte submergeant l’industrie se heurte toutefois au feu rouge que lui mettent les applis testant les produits de consommation en raison de leur potentiel allergène.

«C’est une médecine ancestrale connue depuis l’antique Mésopotamie, tempère Suzanne Santos, Chief Customer Officer chez Aesop. Si on a la connaissance, il n’y a aucun problème.» La marque australienne n’a jamais revendiqué un positionnement naturel ou bio, elle a en revanche fait de l’odeur aromatique de ses potions sa signature. Coiffeur de formation, son fondateur, Dennis Paphitis, ajoutait des huiles essentielles à ses teintures pour en masquer les odeurs désagréables.

Chez Clarins aussi, on revendique une utilisation des huiles essentielles depuis les débuts. «Mon père, Jacques Courtin Clarins, s’est familiarisé avec les huiles essentielles après sa rencontre avec un chimiste botaniste, raconte Olivier Courtin-Clarins, directeur général du groupe. Pendant 12 ans, il a testé les meilleures synergies, interrogeant notamment ses clientes. Depuis leur commercialisation, en 1966, elles n’ont plus été modifiées.» Le dernier-né de ses soins, Plant Gold (L’or des plantes), s’inspire de la pratique des esthéticiennes, qui concoctent des soins sur mesure en cabine en mélangeant aux crèmes appliquées les fameux concentrés huileux, pour plus de nutrition et de vitalité. Dans son flacon à deux compartiments, Plant Gold mixe, au moment de l’application, l’Huile Orchidée Bleue avec une émulsion 100% naturelle et auto-conservée grâce à la gaulthérie.

Une question de concentration

«De nombreuses huiles essentielles ont des propriétés antibactériennes», confirme Gwen Flury, fondatrice de Cosmaking, une boutique en ligne suisse qui vend les ingrédients nécessaires à la fabrication des cosmétiques maison. Aromathérapeute diplômée, organisatrice d’ateliers, la Bernoise de Tavannes a une confiance totale dans ses recettes.

«La concentration d’huiles essentielles tourne autour de 0,3 à 0,6% dans un produit, soit en dessous des normes légales. A cette dose, il n’y a vraiment aucun danger pour la santé. Les cas d’allergie existent, mais en 10 ans d’expérience, je n’en ai vu qu’un ou deux.»

Et de citer les vertus lissantes, régénérantes ou purifiantes pour la peau de la ciste, de l’immortelle, du géranium ou encore du romarin.

De réels bienfaits

Relaxante et très bien tolérée, la lavande reste l’huile essentielle la plus couramment utilisée dans les produits de beauté, notamment les soins du corps ou les crèmes de nuit. Elle est au cœur de la nouvelle gamme Relaxessence de Melvita. Directeur de la formation internationale, Didier Thevenin souligne lui aussi les bienfaits des essences: «Ce n’est pas du marketing, les effets sont bien réels. Même si on reste dans le domaine de la cosmétique, notre huile de massage dénoue les tensions physiques. Nous y avons d’ailleurs ajouté du thé vert, car sinon, elle peut être carrément soporifique!» Quant aux risques de réactions cutanées, le Français déplore la surinformation qui, finalement, déroute le public.

«Le problème des applis sur les téléphones, c’est qu’elles ne tiennent pas compte de la proportion des ingrédients. Même les eaux florales sont signalées comme potentiellement allergènes. Il est important de prévenir le consommateur, comme on le fait dans l’alimentation, mais cela ne doit pas devenir anxiogène.»

Rappelons que pour être parfaitement écoresponsable et safe, une huile essentielle doit être bio, soit extraite de plantes non traitées aux engrais, aux pesticides, etc.

1 / 11

Relaxessence, huile de massage réconfortante, h.e. lavande et huile de sésame bio, Melvita, 31 fr. les 100 ml.

© Corinne Sporrer
2 / 11

Crème pieds absorption express Nutrition à l’eau florale et h.e. de lavande bio, Yves Rocher, 9 fr. 90 les 75 ml.

© Corinne Sporrer
3 / 11

Forest Harmony Shower, crème de douche bio au sapin revitalisant et lavandin, Weleda, env. 10 fr. les 200 ml.

© Corinne Sporrer
4 / 11

Mille-fois jolie, savon nettoyant visage aux h.e. de lavande, tea tree, camomille, Lush, 13 fr. 80.

© Corinne Sporrer
5 / 11

Stone Pine Sea Salt Cleansing gel, nettoyant mains et corps, h. e. de pin et d’eucalyptus bio, Dr. Hauschka, 34 fr. les 200 ml.

© Corinne Sporrer
6 / 11

Plant Gold, émulsion-en-huile nutri-revitalisante naturelle, Clarins, 79 fr. les 35 ml.

© Corinne Sporrer
7 / 11

Rejuv’Oil, anti-âge global visage & corps, aux huiles essentielles (h.e.) bio de citron, romarin, sauge, menthe et thym, Arômelia, 87 fr. les 100 ml.

© Corinne Sporrer
8 / 11

Gelée nettoyante purifiante Vinopure, au complexe d’h.e. bio (lavande, mélisse, menthe, géranium, romarin) , Caudalie, env. 15 fr. les 150 ml.

© Corinne Sporrer
9 / 11

Roll au gingembre pour voyager (gingembre, lavande, géranium), Aesop, 31 fr. les 10 ml.

© Corinne Sporrer
10 / 11

Crème Immortelle Précieuse, soin dynamisant jeunesse, à l’h.e. d’immortelle bio, L’Occitane, 74 fr. les 50 ml.

© Corinne Sporrer
11 / 11

Eau florale lavande, purifiante et astringente, bio, existe en 7 variantes (géranium, camomille, rose...), Centifolia, 12 fr. les 200 ml.

© Corinne Sporrer

Valérie vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.