Femina Logo

news mode

Enfin une boutique Bensimon à Lausanne!

Un héritage familial

La saga de la famille Bensimon commence par le grand-père, fripier, originaire d’Oran. Quittant son Algérie natale pour la France, avec ses fils et ses deux petits-fils, il se lance dans le commerce de vêtements récupérés dans les surplus militaires. Le passage de relais se fait de père en fils et dans les années 80, quand les deux frères, Serge et Yves Bensimon, reprennent l’affaire. Serge sera à la création et Yves à la gestion de l’entreprise. Avec eux, la fripe militaire connaît un nouveau souffle, en commençant par le succès de la fameuse tennis de l’armée française.

1 / 5

Portrait des deux frères Serge (à droite) et Yves Bensimon (à gauche).

© Stéphane de Bourgies

Des pièces iconiques

«Mon père avait acheté un lot de 100 000 paires de tennis blanches. Et mon frère a eu l’idée de les teindre», confie Yves Bensimon. Un procédé ad hoc est mis au point, permettant de colorer la toile, tout en préservant la blancheur du caoutchouc. Déclinée en plusieurs couleurs, l’ancienne chaussure militaire se vend dans le magasin familial et fait un carton. L’enseigne est fréquentée par des journalistes et des gens de la mode, qui commencent à s’intéresser à ces produits authentiques. Des stars comme Jane Birkin portent ces modèles, qui apparaîtront dans les magazines de mode.

De la tennis au concept store

«Les vêtements utilitaires ont toujours inspiré les créateurs, par leur solidité, leur couleur et leur forme. Pour nous c’était inné, puisqu’on est nés dedans», explique Yves Bensimon. Les voyages sont le moteur de l’inspiration des deux frères, qui vont rapidement se diversifier, tandis que les pièces militaires adoptent une allure plus mode. Le premier concept store Français, naît, en 1986, dans le Marais, à Paris: Bensimon Autour du Monde. On y trouve de quoi se vêtir, se chausser, se parfumer et même se meubler.

2 / 5

La célèbre tennis blanche revient dans une édition collector avec quatre semelles interchangeables.

© DR
3 / 5

Pour ses 40 ans, en 2019, la marque a sorti ce pochon monogrammé.

© DR
4 / 5

Tennis, vêtements, parfums et meubles. La marque s'est diversifiée. Ici, un fauteuil «In & Outdoor».

© DR

Aux couleurs suisses

«C’est toujours une question de rencontre avec des personnes.» Fidèle cliente des enseignes Bensimon, la costumière Giovanna Buzzi a abordé les deux frères pour leur proposer de chausser les acteurs la Fête des Vignerons dans certaines scènes. Après des tests couleurs, pour une harmonie avec les costumes, ce sont des tennis rouges, et blanches, qui ont été choisies pour fouler le plancher de cette grande fête traditionnelle vaudoise.

5 / 5

La tennis blanche qui sera aux pieds des acteurs de la Fête des Vignerons 2019.

© Fred Merz

Bensimon
Rue du Bourg 35, 1003 Lausanne

Sokhna vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.