Femina Logo

covid-19

Enfants à la maison: nos bons plans pour les occuper (intelligemment!)

Enfants à la maison: nos bons plans pour les occuper (intelligemment!)

À vous les cabanes dans le salon, les chasses au trésor, les parties endiablées de cache-cache et les coloriages par milliers.

© Getty

Pour endiguer l’épidémie grandissante de Coronavirus, la Confédération a pris la décision de fermer toutes les écoles du pays et a décrété l'état de «situation extraordinaire», forçant la population à réduire au maximum les déplacements et les contacts sociaux. Pour les enfants en âge scolaire, des plateformes et autres sites internet seront mis en place pour leur permettre de suivre les cours à distance. Mais comment les occuper intelligemment le reste du temps?

Le casse-tête se pose pour chaque parent. Nous avons ainsi compilé les idées que vous nous avez envoyées sur Instagram (merci à vous!) afin de vous donner des pistes à explorer. Oui, cette période de confinement s’annonce compliquée. Et oui, on culpabilise déjà à l’idée que notre progéniture passera bien trop de temps devant la «Pat Patrouille» ou «Pokémon». Franchement? C'est loin d'être dramatique. Cependant, si l'énergie et les moyens à disposition le permettent, il existe plusieurs activités à tester en famille.

Les tout-petits de 1 à 3 ans

Aïe: rester attentif et pratiquer la même activité durant plus de 2 minutes 30? Souvent un record pour les petits de cette tranche d’âge. Toutefois, plusieurs idées sont à tenter (toutes dans la même journée s’il le faut!) pour les occuper: atelier pâte à modeler (à confectionner soi-même pour éviter le drame s’il en avale), puzzles et jeux d’adresse, peinture avec les mains, jeux d’eau dans la baignoire…

Les faire participer à la préparation des repas est également un point à expérimenter. Et même s’il est trop petit pour réellement donner un coup de main, il adorera probablement regarder ses parents battre les œufs, couper les carottes, confectionner des biscuits ou réaliser un gratin tout en savourant quelques miettes de farine (!) ou morceaux de légumes crus.

Le four, encore mieux que la télévision (mais attention, on ne touche pas)! © Getty

Les petits sont souvent fans de comptines à mimer et de chansons rigolotes. Pas de panique si votre répertoire se résume à «Frère Jacques» et «Vole vole vole papillon»: il existe plusieurs perles sur Spotify et Deezer comme «Tatatoum», «À la mode de chez nous» et «60 comptines pour l’éveil musical». De plus, pas question de manquer «Radio Pomme d’Api», «la radio des petits que les parents écoutent aussi». Histoires, poèmes et chansons rythmeront ainsi votre salon.

L’astuce: profiter du moment de la sieste (pitié, dors!) pour pouvoir mettre en place une session de télétravail efficace. La poussière, la vaisselle et le ménage? On y repensera plus tard, impossible de tout faire.

Les enfants de 3 à 6 ans

À partir de 3 ans, l’autonomie fait petit à petit son chemin. Et les jeux destinés à ce mini public sont souvent bien plus palpitants (ok, le terme est peut-être exagéré, j’avoue) que ceux de la catégorie précédente. À vous les cabanes dans le salon, les chasses au trésor, les parties endiablées de cache-cache et les coloriages par milliers. Sur Instagram, Barbara nous suggère de réaliser chaque jour un dessin différent, puis de consigner ce dernier dans un classeur. Un projet qui les motivera à coup sûr!

Souvent, les enfants de cette tranche d’âge raffolent des contes et des jolis ouvrages. Pour varier les plaisirs, on peut organiser un échange de livres entre voisins ou investir dans une boîte à histoires sans écran, la fameuse Lunii. Parole de Sophie via nos réseaux sociaux: «ça occupe les enfants super longtemps, ils adorent et le fait qu’ils puissent choisir les personnages et les actions est vraiment captivant.» On jette également un coup d’œil à la liste collaborative «Comment occuper ses enfants à la maison grâce aux contenus géniaux que l’on peut trouver sur le Net?», une véritable mine d’or pour dénicher des vidéos pédagogiques, émissions audio intelligentes et albums à découvrir.

La magie des petites graines qui poussent © Getty

Enfin, si l’on a la chance de posséder un espace extérieur, il peut être judicieux d’organiser un coin «jardinage». De quoi en apprendre davantage sur les végétaux et les petites plantes avec une occupation manuelle. Et l’air frais, honnêtement, on n’a pas trouvé mieux pour faire baisser le stress et la tension de chacun.

Le truc en plus: S’il est compliqué de sortir de chez soi, il existe plusieurs façons de les aider à se dépenser. La course de petites voitures dans le couloir ou les séances «roulades» sur un matelas au sol, par exemple. Et pourquoi ne pas essayer une nouvelle activité, comme le yoga parents-enfants?

Les plus grands de 6 à 10 ans

Il est fort probable qu’un enfant de cette âge-ci apprécie de passer du temps à jouer en solo (Alléluia!) De plus, les jeux de société qui les intéressent deviennent tout aussi prenants pour les adultes. A nous les parties de Cluedo, Taboo, Time’s Up et autres Monopoly (vous-même vous savez, l’après-midi peut y passer…). Pensez à proposer plusieurs livres et romans différents, ainsi qu’un stock de bandes dessinées conséquent. Les podcasts peuvent également se révéler pertinents, plusieurs sont spécialement concoctés pour cette tranche d’âge («Encore une histoire», «La Voix Haute», «Whisperies», etc.)

Pour mettre la créativité de chacun en route, la famille peut se regrouper en tenant un journal de bord pour relater cette période si particulière. Chaque jour, chacun y retranscrira les événements marquants. Des photos, dessins, collages peuvent également y être ajoutés pour pimenter le tout. Écrire des lettres (avec du papier, un timbre et tout et tout) aux grands-parents, aux cousins-cousines et copains-copines peut aussi contribuer à passer le temps tout en faisant plaisir aux proches.

Ou comment apprivoiser le confinement pour resserrer les liens familiaux © Getty

Le conseil à piquer: Sur Instagram, Madame Marilou suggère un «programme d’activités avec des semaines thématiques»: musique, système solaire, Berlin… On cherche des infos sur Internet, on regarde des films qui s’y rapportent, on enchaîne avec une dictée sur le sujet ET du vocabulaire dans une autre langue, etc. Bref, chacun devrait y trouver son compte et apprendre de nouvelles choses. Même les parents!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E28: Comment digérer les bouleversements actuels

Dans un format réinventé pour respecter les mesures de sécurité, on vous parle des façons d'accepter et de s'adapter à la nouvelle réalité que nous impose le Coronavirus. Comme un petit «pep talk» motivant, nous vous relayons les conseils rassurants d'un expert, pour rester indulgents envers soi-même, en cette période bien particulière. 

Dans vos écouteurs

E27: Comment alcaliniser notre organisme pour booster notre forme

Certains aliments peuvent-ils vraiment rendre notre corps plus acide, et détériorer ainsi notre santé? Faut-il donc manger davantage d'aliments qui, au contraire, basifient notre organisme? Dans cet épisode dédié à l'alimentation, un micro-nutritionniste démêle le vrai du faux en ce qui concerne le régime alcalin et offre plusieurs pistes pour une alimentation optimale. (Spoiler: non, cela ne signifie pas qu'il va falloir bannir le chocolat!)

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina