Femina Logo

On se plonge dans les bains, entre techno et rétro

Avec plus de 120 sources thermales, Budapest a une longue tradition en matière de bains publics. Le plus beau, le bain Széchenyi, est aussi le plus touristique. Vous pourrez tout de même entamer une partie d’échec contre les habitués les jours de faible affluence. Moins connu, le bain Rudas est plus calme . Sauf lorsque le lieu se accueille des soirées technos démentes! Les DJ se succèdent sur une scène aménagée en bordure de piscine et la détente laisse alors place à la fête.

http://www.rudasfurdo.hu/

http://www.szechenyibath.hu/

On loge dans un hôtel rénové «à la française»

Situé dans le centre historique, l’ hôtel-restaurant Gerloczy, construit en 1892, a su conserver son cachet douillet et charmant tout en étant équipé des dernières technologies. Les chambres sont charmantes et très romantiques. Sa terrasse ombragée en fait un des lieux de rendez-vous prisé des Budapestois. On y mange une cuisine locale et moderne, dans un cadre «à la parisienne». On craque tout particulièrement pour les affiches empreintes d’humour qui présentent les différents plats.

http://www.gerloczy.hu/

On sort dans les bars-labyrinthe

Dans le quartier juif de Budapest résonne le cliquetis des verres des habitués des "ruin pubs", ces bars-labyrinthe installés dans les immeubles à l’abandon. On y découvre de tout, des concerts, des expos, des projections de films. Chaque «ruin pub»- ou romkocsma en hongrois- a son propre style, souvent hétéroclite, la décoration provenant essentiellement de la récup. On adore le Szimpla, notamment pour sa Trabant transformée en table. Excellent pour passer une soirée inoubliable, à passer de pièce en pièce, de surprise en découverte.

http://www.szimpla.hu/

http://ruinpubs.com/index.php

On mange judeo-hongrois

Toujours dans le quartier juif (c’est le quartier branché de Budapest), ne manquez pas de goûter à la cuisine simple, délicieuse et pas chère duMacesz Huszár. Chou farci hongrois, goulasch, soupe de boulettes de viande… près de 25 plats issus des deux cultures se marient délicieusement dans notre assiette. Et le vin n’est pas mal non plus!

http://www.maceszhuszar.hu/

On déguste un café hors du temps

Entrer dans le NewYork Café, c’est remonter le temps. Ici, tout nous rappelle la Belle Epoque, celle d’avant la Première Guerre mondiale. Lustres vénitiens somptueux, colonnes torsadées, stucs dorés et magnifiques fresques aux plafonds. Des fresques réalisées par Gusztav Mannheimer et Ferenc Eisenhut, deux célèbres peintres hongrois. Une anecdote raconte que le jour de l’inauguration, l’écrivain Ferenc Molnàr jeta les clés de l’établissement dans le Danube, afin que cet endroit ne ferme jamais.

http://www.newyorkcafe.hu/

On découvre une adresse fashion

Nanushka est le surnom de la créatrice Sandra Sandor. Diffusée dans le monde entier, de Moscou à Rio, elle est certainement une des créatrices les plus prometteuses de la ville. Elle destine ses vêtements aux «urbains nomades, à ceux qui sont éternellement en mouvement tout en restant chez eux.» Un état d’esprit qui correspond bien à ce que dégage Budapest en général. Créer et faire vivre l’endroit où l’on est.

http://nanushka.hu/

http://www.shopbop.com

Mais encore…

Puisque nous finissons sur une touche estivale, impossible de passer sous silence l’événement de l’année pour les Budapestois, le festival Sziget. Installé sur une île au milieu du Danube, il attire tous les jours près de 70 000 personnes. Le «Woodstock européen» aura lieu du 5 au 12 août et sa programmation s’étoffe de jour en jour pour atteindre près de 60 spectacles-concerts-événements par jour. Pour cette année, c’est Blur qui en tient la tête d’affiche. Pour l'instant...

http://szigetfestival.fr/

Plus d'infos sur Budapest sur http://welovebudapest.com/en

DR
1 / 25© DR
DR
2 / 25© DR
DR
3 / 25© DR
DR
4 / 25© DR
DR
5 / 25© DR
DR
6 / 25© DR
DR
7 / 25© DR
DR
8 / 25© DR
DR
9 / 25© DR
DR
10 / 25© DR
DR
11 / 25© DR
DR
12 / 25© DR
DR
13 / 25© DR
DR
14 / 25© DR
DR
15 / 25© DR
DR
16 / 25© DR
DR
17 / 25© DR
DR
18 / 25© DR
DR
19 / 25© DR
DR
20 / 25© DR
DR
21 / 25© DR
DR
22 / 25© DR
DR
23 / 25© DR
DR
24 / 25© DR
DR
25 / 25© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina