Femina Logo

voyage

Nos bonnes adresses pour un Noël en Provence

Img 18524
© La Bastide de Marie

Réveillon d’exception

On oublie les sapins enneigés pour s’émerveiller des cyprès et des oliviers centenaires qui bordent cette belle bastide. Au programme de ce lieu mi-chambre d’hôte mi-hôtel: une décoration soignée et un restaurant qui sublime la cuisine du Sud. Pour la période de Noël, le chef prépare trois jours durant, du 24 au 27 décembre, un souper typiquement provençal avec en guise de point d’orgue les fameux treize desserts. Et pour se remettre de ces émotions gourmandes, le spa propose des soins inspirés par le paysage. Ah! les gommages cassonade, miel et olives…

La Bastide de Marie, à Ménerbes. Forfait à partir de 350 € (env. 377 fr.) par nuit pour 2 personnes, comprenant la chambre, le petit-déjeuner, le goûter et le dîner, boissons comprises.

Les treize desserts


©Photononstop/AFP

Par tradition, ils sont servis le 24 décembre après le retour de la messe de Noël. Fruits secs et mendiants, nougats blancs et noirs, brioche sucrée à l’huile d’olive et à la fleur d’oranger, pâtes de coings et de fruits, et fruits de saison… Pour trouver tous les ingrédients de ce festin, on se précipite sur ces trois adresses:
Paysans nougatiers Silvain à Saint-Didier.
Confiserie Saint-Denis à Baumettes.
Confiserie artisanale La Coulon, D. Ceccon à Apt.

Où tu crèches?


©Alain Hocquel

C’est un minuscule village accroché à la colline, depuis lequel on peut contempler toute la plaine septentrionale du Grand Luberon. Habité à l’année par cent vingt âmes, dès la mi-décembre il se peuple de trente crèches, toutes singulières. Un bout de trottoir, une vieille pierre, une niche dans un mur, un rebord de fenêtre, une jardinière, une vieille grange, et l’église, bien sûr… chaque recoin peut dévoiler une jolie surprise. Crèche traditionnelle ou contemporaine, toujours originale, l’une d’elles réunira forcément quelques typiques santons provençaux.

Le chemin des crèches de Castellet, Castellet, Vaucluse, du jeudi 15 décembre 2016 au dimanche 15 janvier 2017.

Poupées d’argile

Une crèche provençale sans santons? Impossible! Ces figurines d’argile sont tout simplement incontournables. Pour tout savoir de leur histoire, on fait un tour au Musée du santon et traditions de Provence de Fontaine-de-Vaucluse. Et pour s’offrir les plus beaux, on fait ses achats dans des ateliers d’artisans comme celui du Mas de la Crémade, où un père et sa fille perpétuent les gestes ancestraux.

Musée du Santon et traditions de Provence, à Fontaine-de-Vaucluse et Santons du Mas de La Crémade, à Saumane-de-Vaucluse.

L’or noir


©V. Gillet

Le mois de décembre est aussi celui de la truffe, dans le Luberon. Pour transformer une simple brouillade d’œufs en plat de fêtes, on se rend au convivial petit marché de Ménerbes, qui regorge de ces pépites. Au sommet du village, dans la Maison de la Truffe, une expo vous raconte tout sur le précieux tubercule.

Petit marché de la truffe de Ménerbes, le 28 décembre 2016.

Maison de la Truffe et du Vin.

Que la lumière soit!


©Getty Images

C’est un lieu magique, niché derrière le magnifique village de Gordes. Entre lavande et oliviers, ce joyau de l’architecture cistercienne parfaitement préservé abrite toujours une communauté de moines de cet ordre. L’ancien dortoir, l’église abbatiale, le cloître, la salle du chauffoir et la salle du chapitre se visitent. Et, le soir du 24 décembre, l’on y célèbre une magnifique messe de minuit, ouverte à tous.

Messe de minuit célébrée dans l’église abbatiale, le 24 décembre, à l’abbaye de Sénanque, à Gordes.

Pratique

Y aller En TGV, Genève-Avignon, en 3 h. Par l’autoroute, via Valence, sortie Orange, en 3 h 30.

Informations Provence Guide.

A lire «Guide du Routard 2016, La Provence», Ed. Hachette.


A lire aussi:
Escapade: nos bonnes adresses à Nancy
4 destinations, 4 expériences pour des voyages authentiques en 2017
Escapade: nos bonnes adresses à Toulouse

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.